Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2013 → Assistance aux réfugiés maliens et populations hôtes dans l’est de la Mauritanie en protégeant leur bétail

2013

Assistance aux réfugiés maliens et populations hôtes dans l’est de la Mauritanie en protégeant leur bétail

Mauritanie

FOOD & AGRICULTURE ORGANIZATION OF THE UNITED NATIONS (FAO)

Titre : Assistance aux réfugiés maliens et populations hôtes dans l’est de la Mauritanie en protégeant leur bétail

Code du projet : MRT-13/A/54456/R

Pays : Mauritanie

Localisation : Hodh Ech Chargui

Durée : Jul 2013 - Dec 2013

Partenaires : Ministère du développement rural (MDR) - Direction de l’élevage

Contexte
Selon UNHCR, au 11 Mai 2013 plus de 74 000 réfugiés maliens (22 455 familles) sont installés dans le camp de réfugiés de Mberra dont plus de 21 000 entre Janvier et Mars 2013. Avec la situation qui prévaut dans leurs zones d’origine, le retour des réfugiés ne serait pas imminent. Avec la perspective de rester plus longtemps les réfugiés qui pour la plupart sont des éleveurs, se sont déplacés ou se sont fait rejoindre par la suite par leurs animaux qui sont estimés à 300 000 petits ruminants, 170 000 bovins et 25 000 dromadaires. Afin de préserver la dignité des réfugiés et de réduire leur dépendance vis à vis de l’aide internationale, la création et/ou le renforcement de moyens de subsistance sont essentielles durant cette phase de transition marqué par un faible afflux. Dans un environnement sah élien avec un contexte de crise ou de post crise, les animaux constituent un moyen de survie important pour les réfugiés, car les autres alternatives, telles que les cultures sont plus complexes à cause d’un accès limité à la terre et surtout du manque d’eau.
Cette concentration d’animaux augmente considérablement les risques de propagation de maladies, telles que la fièvre de la Vallée du Rift, la pasteurellose, la peste des petits ruminants et le botulisme mettant en danger tant le cheptel des réfugiés que celui de la population hôte, Ainsi l’intégration des animaux des réfugiés dans le système mauritanien de surveillance et de campagnes de vaccination s’impose. Les activités en matière d’élevage doivent prendre en compte les pâturages et les animaux de la zone d’accueil. L’approche et la mise en œuvre se fera donc de manière intégrée.

En 2012 ensuite en 2013, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en collaboration de la Direction de l’élevage du Ministère du développement rural (MDR), avait mis en place deux projets CERF d’assistance à plus de 300 000 têtes de bétail des réfugiés et de la population hôte en santé animale Pour faire face à cette situation et aider ces populations, tant réfugiées qu’hôtes à préserver leur bétail, éviter des épizooties et maintenir le taux de production de lait (élément important de survie pour ces populations), les animaux doivent recevoir non seulement une alimentation adéquate, de l’eau mais aussi des soins de santé

Objectifs
Réduire la dépendance des ménages réfugiés dans les zones ciblés en contribuant à développer des moyens de subsistance diversifiés et pérennes lié à l’élevage.

Résultats attendus
1. 150 000 animaux des réfugiés et de la zone d’accueil seront vaccinés,
2. 300 000 animaux appartenant à 20 000 éleveurs réfugiés comme hôtes bénéficieront des traitements antibiotiques et/ou recevront des antiparasites, multivitaminés et des oligoéléments.
3. Au moins 15 000 éleveurs sont sensibilisés sur l’usage des déparasitant, des suppléments minéraux et vitaminiques.
4. Au moins 15 000 éleveurs seront sensibilisés sur le respect des délais d’attente pour les antiparasitaires et les antibiotiques.
5. La santé animale sera améliorée par un accès facilité aux services vétérinaires de base

Bénéficiaires  : Total : 94,747 personnes vulnerables (refugies et ménages hôtes) Children : 17,528 Women : 40,540 Other group : 36,679 hommes et les enfants de 0 à 3 ans

Fonds : $595,816.00

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

Page publiée le 10 mars 2014, mise à jour le 8 juin 2017