Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2010 → Réponse humanitaire à la crise alimentaire du bétail de la saison sèche 2010 dans Burkina Faso

2010

Réponse humanitaire à la crise alimentaire du bétail de la saison sèche 2010 dans Burkina Faso

Burkina Faso

Titre : Réponse humanitaire à la crise alimentaire du bétail de la saison sèche 2010 dans Burkina Faso

Code du projet : OSRO/BKF/002/EC

Pays : Burkina Faso

Localisation : Régions du nord, du Sahel et de l’est du Burkina Faso

Durée : 01/06/2010-30/04/2011

Partenaires  : Les Directions régionales des ressources animales, l’Institut de l’environnement et de recherches agricoles, les organisation non gouvernementales et les associations locales.

Donneur : European Union

Objectifs  : Appuyer 2 100 ménages les plus vulnérables des régions dont la situation alimentaire et nutritionnelle s’est fortement dégradée à cause des difficultés alimentaires des animaux de la saison sèche 2010.

Activités
1. Distribution d’intrants vétérinaires (vaccins, déparasitants et antibiotiques) et zootechniques.
2. Distribution de 1 076 couples d’ovins et de 74 couples de caprins à travers les foires au bétail et les appels d’offres.
3. Formation sur les techniques de cultures fourragères et en fauche ainsi que sur la conservation du fourrage naturel, les infrastructures de stockage et la gestion des stocks fourragers.
4. Implantation de plus de 23 ha de soles fourragères et distribution de 33 sacs de 50 kg d’engrais, 2 100 faucilles et 33 kg de semences et de graines

Impacts
1. Reconstitution des cheptels des ménages bénéficiaires.
2. Augmentation de la quantité de lait produite grâce aux tourteaux reçus et amélioration de la diète des familles.
3. Plus grande disponibilité en fourrage avec un total de 2 163 tonnes de pâturage fauché constituant une plus grande réserve alimentaire pour les animaux et ayant ainsi réduit la période de transhumance. _ 4. Diversification des sources de revenus supplémentaires : vente des surplus de lait produit et du fourrage stocké.
5. Renforcement des connaissances des bénéficiaires sur la culture fourragère et amélioration du système d’élevage.

Contribution : USD 589 775 EUR 450 000

FAO en situations d’urgence

Page publiée le 12 mars 2014, mise à jour le 4 juin 2020