Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2012 → Renforcement des moyens de résilience des ménages vulnérables au Mali

2012

Renforcement des moyens de résilience des ménages vulnérables au Mali

Mali

Titre : Renforcement des moyens de résilience des ménages vulnérables au Mali

Renforcement des moyens de résilience des ménages vulnérables de la région de Kayes pour faire face à la crise agro- pastorale du Sahel de 2011-2012 vivrière au Mali

Code du projet : OSRO/MLI/101/BEL

Pays : Mali

Localisation : les Kayes

Durée : 03/01/2012-31/12/2012

Partenaires  : La Direction nationale de l’agriculture, celle de la production et de l’industrie animale, ainsi que la CARITAS

Donneur : Belgique

Objectif  : Accroître la résilience des populations face aux aléas climatiques à travers un soutien direct aux producteurs maraîchers afin qu’ils disposent très rapidement de produits alimentaires diversifiés.

Activités
1. Distribution de : 12,5 kg de semences de tomates, 162,5 kg de semences de gombo, 100 kg de semences de carottes et 125 kg de semences d’oignon. Distribution de : 15 000 kg d’engrais, 5 000 arrosoirs, 5 000 binettes, 5 000 râteaux et 5 000 brouettes.
2. Distribution de presque 190 000 kg d’aliments pour bétail et de 6 000 kg de pierres à lécher.
3. Formation aux techniques de production maraîchère et d’élevage portant sur la mise en place et l’entretien des pépinières ; la transplantation et le repiquage des plants ; la protection phytosanitaire des plants à base d’extraits végétaux et le compostage ; les doses d’utilisation des intrants vétérinaires.

Impacts
1. Emblavement de 140 625 ha et pour une production globale de 2 575 tonnes de légumes avec des revenus estimés à 1 250 000 USD pour la tomate, 625 000 USD pour l’oignon, 325 000 USD pour le gombo et 450 000 USD pour la carotte.
2. Augmentation de la production agricole des ménages bénéficiaires et bonnes perspectives pour la campagne agricole de 2013.
3. Restauration du cheptel des 300 ménages d’éleveurs et amélioration de leur régime alimentaire.

Contribution : USD 300 000

FAO en situations d’urgence

Page publiée le 13 mars 2014, mise à jour le 15 août 2018