Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Brèves → Brèves 2006 → AMMA et AMMANET

Janvier 2006

AMMA et AMMANET

Analyses Multidisciplinaires de la Mousson Africaine

- AMMA : Projet de recherche international et campagne de terrain
Analyses Multidisciplinaires de la Mousson Africaine
African Monsoon Multidisciplinary Analysis
Afrikanske Monsun : Multidisiplinære Analyser
Afrikanischer Monsun : Multidisziplinäre Analysen
Analisis Multidiciplinar de los Monzones Africanos

  • Buts
    • Améliorer notre compréhension de la Mousson Africaine et de son influence sur l’environnement physique, chimique et de la biosphère aux échelles régionale et globale.
    • Produire les connaissances qui permettront de relier la variabilité du climat aux problèmes de santé, de ressources en eau et de sécurité alimentaire pour les nations d’Afrique de l’Ouest et définir les stratégies de surveillance appropriées.
  • Approche
    • Pour atteindre ces buts, une approche multidisciplinaire de l’étude de la Mousson Africaine est nécessaire, ce qui implique une forte collaboration internationale. AMMA fera le lien entre les observations, l’analyse des données et la modélisation numérique sur une large gamme d’échelles d’espace et de temps.
    • AMMA est conçu comme un projet pluriannuel reposant sur 3 périodes d’observations : Une période d’observations à long terme (LOP), une période d’observations renforcées (EOP) et une période d’observations spéciales (SOP).

-  AMMANET

  • un réseau de chercheurs africains, de différents pays et de différentes disciplines, des services opérationnels nationaux ou régionaux, des universités et des instituts de recherche qui manifestent leur souhait de participer au programme international AMMA.
  • un cadre où ces chercheurs ont l’opportunité de :
    • Consolider leurs collaborations déjà existantes.
    • Proposer, présenter des projets de recherche dans le cadre de AMMA et en discuter.
    • Fédérer les initiatives et les propositions individuelles pour plus d’efficacité.
    • Se trouver de nouvelles collaborations, entre chercheurs africains et avec des chercheurs du monde entier,
    • S’aider pour répondre aux différents appels d’offres afin de financer leur propres projets de recherche.
    • De monter des équipes de recherche qui fonctionnent effectivement et de façon autonome.
    • Echanger des informations, des données et des outils (code, méthodes...).

Page publiée le 27 janvier 2006, mise à jour le 22 février 2007