Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2007 → Améliorer l’efficacité de la gestion des aires protégées en Afrique de l’Ouest

2007

Améliorer l’efficacité de la gestion des aires protégées en Afrique de l’Ouest

Afrique de l’Ouest sub-saharienne, du Tchad au Cap Vert (17 pays)

Fonds Français pour l’environnement Mondial (FFEM)

Numéro du projet : CZZ1313

Pays de réalisation : Afrique de l’Ouest sub-saharienne, du Tchad au Cap Vert (soit 17 pays)

Bénéficiaire : Gestionnaires et techniciens des aires protégées (des parcs nationaux et réserves sous tutelle étatique aux réserves communautaires), acteurs du domaine (ONG, associations villageoises, opérateurs privés)

Date d’octroi du financement : 30/03/2007 durée 5 ans

Contexte

Le présent projet vise à introduire la pratique d’un outil de gestion par les résultats pour les aires protégées d’Afrique de l’Ouest. Il concerne les 17 pays d’Afrique de l’Ouest sub-saharienne, du Tchad au Cap Vert, une sous-région où bon nombre d’aires protégées n’atteignent pas encore les objectifs de conservation et/ou de développement attendus. L’efficacité de la gestion des aires protégées et la capacité de celles-ci à remplir leurs missions est pourtant une préoccupation croissante du monde de la conservation. Et ce, d’autant plus, qu’il n’existe pas, d’une façon générale, des procédures d’évaluation des effets et impacts de ces espaces protégés sur l’environnement, l’économie locale et le développement. Cet état de fait nuit à toute forme de capitalisation et de diffusion des expériences réussies mais, également à l’apport de solutions aux problèmes rencontrés.

Pour pallier cette situation, des acteurs influents du monde de la conservation ont développé une méthodologie globale d’évaluation de l’efficacité des aires protégées, sous la coordination de la Commission mondiale des aires protégées (CMAP) de l’UICN. Le projet vise à adapter ce cadre d’évaluation au contexte sous-régional, à former une équipe d’évaluateurs ouest-africains, à réaliser de multiples évaluations pilotes et exemplaires et à apporter, sur des sites dûment sélectionnés, des appuis techniques ciblés. Il prévoit aussi un important volet formation avec la mise en place d’un mastère spécialisé au niveau sous-régional et le développement de plusieurs formations thématiques adaptées. Il consacrera, enfin, toute l’attention nécessaire à la capitalisation des expériences. La maîtrise d’ouvrage sera assurée par l’UICN, et la maîtrise d’œuvre sera confiée au Bureau régional de l’UICN, basé à Ouagadougou. Un Comité scientifique et technique, composé de membres issus de la CMAP, sera constitué dès le début du projet. Le projet s’appuiera sur de nombreux partenariats pour réaliser les activités programmées, tant au niveau sous-régional qu’international.

Objectifs

La finalité environnementale du projet est de contribuer, par une meilleure gestion des ressources naturelles, à la conservation de la diversité biologique en Afrique de l’Ouest.

Son objectif principal : Un système d’évaluation et d’amélioration de l’efficacité de la gestion des aires protégées en Afrique de l’Ouest est opérationnel se déclinera en cinq objectifs spécifiques :
1. Les outils et les compétences en matière d’évaluation sont développés
2. Un échantillon d’aires protégées de la région est évalué
3. Des solutions appropriées sont apportées
4. Des capacités de gestion sont renforcées
5. Les expériences sont capitalisées

Montant global du projet : 2 650 000,00 €

Financement FFEM : 990 000,00 €

Lien vers la présentation du projet sur le site FFEM

Page publiée le 23 mars 2014