Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2005 → Quantification de l’érosion éolienne dans les zones arides tunisiennes : approche expérimentale et modélisation

Université de Paris-Val-de-Marne (2005)

Quantification de l’érosion éolienne dans les zones arides tunisiennes : approche expérimentale et modélisation

Kardous Mouldi

Titre : Quantification de l’érosion éolienne dans les zones arides tunisiennes : approche expérimentale et modélisation

Quantification of aeolian erosion in tunisian arid areas : experimental approach and modelling

Auteur : Mouldi Kardous

Université de soutenance : Université de Paris-Val-de-Marne.

Grade : Doctorat : Physique de l’environnement : Paris 12 : 2005

Résumé
En Tunisie, seule une modélisation des flux horizontaux peut permettre de quantifier l’érosion éolienne. Le modèle développé au LISA reproduit bien le flux d’érosion dans les déserts hyper-arides mais son application aux zones arides nécessitait un complément de paramétrisations, en particulier pour traiter des surfaces labourées. Les effets du labourage ont été paramétrés à partir d’expérimentations en soufflerie. Une expression prédictive des flux d’érosion, fonction des caractéristiques géométriques des billons, a pu être proposée et validée pour les surfaces labourées en billons. Des expérimentations sur deux parcelles labourées avec des techniques différentes ont également été menées. Elles confirment les tendances mises en évidence en soufflerie et montrent que le labourage pose problème quand il affecte un sol préalablement protégé de l’érosion. Cette campagne a également permis de valider in situ les nouvelles paramétrisations.

Mots clés : Érosion éolienne - Tunisie - Sols Préparation - Ventilateurs - Rugosité -

Présentation : SUDOC-ABES

Texte intégral

Page publiée le 1er mars 2006, mise à jour le 12 janvier 2018