Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2012 → Contribution à l’étude de l’effet des métaux lourds (cuivre) sur les caractéristiques biométriques et chimiques de la fève (vicia faba L.)

Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem (2012)

Contribution à l’étude de l’effet des métaux lourds (cuivre) sur les caractéristiques biométriques et chimiques de la fève (vicia faba L.)

BENOUIS Slimane

Titre : Contribution à l’étude de l’effet des métaux lourds (cuivre) sur les caractéristiques biométriques et chimiques de la fève (vicia faba L.)

Auteur : BENOUIS Slimane

Université de soutenance : Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem

Grade : Magister en biologie Option « Sciences du Sol et Environnement » 2012

Résumé
Le cuivre est l’un des métaux lourds les plus toxiques, il cause des dégâts considérables au niveau des plantes. Ce travail consiste à suivre le comportement de la fève (Vicia faba L.) face au stress de cuivre. Cette plante est utilisée comme modèle dans les études écotoxicologiques grâce à sa biomasse importante et à son cycle végétatif court. L’objectif de notre travail est d’étudier l’influence du cuivre sous forme de sulfates CuSO4.5H2O à des doses de 0, 100 et 200 ppm, sur le comportement morpho-physiologique, anatomique et sur les mécanismes intervenant dans le processus de la germination des grains des plants issus de deux variétés sidi Aïch et super Aguadulce. La plante a été stressée à des doses de cuivre de 0, 100 et 200 ppm. Ce stress a été appliqué deux fois durant le cycle végétatif de la plante. Les résultats trouvés révèlent que la germination des graines est perturbée et les mécanismes contrôlant ce processus s’avèrent très modifiés suite à ce stress. La présence du cuivre diminue l’activité photosynthétique et la production des paramètres de la biomasse accompagnée d’une réduction de la teneur en protéines au niveau des grains de la culture. Ces résultats montrent également une accumulation des sucres solubles et de la proline, exprimant un mécanisme de régulation du potentiel interne face à l’action du stress métallique. L’effet du stress de cuivre et la nature du génotype testé est significatifsur le comportement anatomique de la plante. Ces résultats suggèrent que la présence du cuivre en fortes doses modifie le fonctionnement et le développement normal des plantes par des perturbations sur le plant morphologique, physiologique, biochimiques et anatomique.

Mots clés : Cuivre, génotype, stress, Vicia faba, Sidi Aïch, Super Aguadulce, paramètres morphologiques, paramètre physiologiques, paramètre anatomiques.

Présentation

Version intégrale (3,25 Mb)

Page publiée le 23 avril 2014, mise à jour le 30 août 2019