Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2011 → Analyse phytoécologique des groupements à thuya (Tetraclinis articulata (Vahl) Masters) et à chêne vert (Quercus rotundifolia Lam.) dans les monts de Tlemcen (Algérie occidentale)

Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT) 2011

Analyse phytoécologique des groupements à thuya (Tetraclinis articulata (Vahl) Masters) et à chêne vert (Quercus rotundifolia Lam.) dans les monts de Tlemcen (Algérie occidentale)

BENABDELLAH, Mohammed Ali

Titre : Analyse phytoécologique des groupements à thuya (Tetraclinis articulata (Vahl) Masters) et à chêne vert (Quercus rotundifolia Lam.) dans les monts de Tlemcen (Algérie occidentale)

Auteur : BENABDELLAH, Mohammed Ali

Université de soutenance : Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT)

Grade : Doctorat en foresterie 2011

Résumé
Ce travail est consacré à l’étude floristique des groupements à thuya et à chêne vert dans les monts de Tlemcen. Nous avons mené de front une étude floristique et pédologique sur six stations présentant des caractéristiques géographiques et climatiques différentes. L’étude de la végétation a été réalisée par une démarche typiquement phytoécologique dont les formations végétales rencontrées offraient une grande diversité : 271 espèces ont été identifiées. Les chênaies vertes et les Tetraclinaies sont les formations forestières naturelles les plus representatives et les plus diversifiées de l’aire d’étude. L’interprétation de la structure et de l’architecture du tapis végétal, mise en évidence par une analyse factorielle des correspondances, a révélé des modifications de la flore le long d’un gradient dynamique constitué par la forêt - préforêt —, le matorral et la pelouse. Cependant, six stations différentes du point de vue physionomique mais également en termes de fertilité du sol sont identifiées. L’analyse a mis en évidence les principaux facteurs écologiques en cause. Ainsi l’altitude qui exprime le mieux les variantes du bioclimat s’est révélée être un facteur écologique très discriminant, en séparant clairement les communautés des forêts de celles des montagnes. Au niveau des zones de basse altitude, la fertilité et la perturbation anthropique jouent un rôle déterminant dans la distribution des communautés végétales à matorral. En conclusión, l’étude souligne l’intérêt remarquable que présente la végétation des monts de Tlemcen, du point de vue de leurs significations écologiques, biogéographiques et évolutives ainsi qu’en matière de potentialités édaphiques. Vu l’importance de la dégradation dans cette zone qui est d’origine humaine et climatique, il est nécessaire de mettre en place une politique de conservation de ce patrimoine forestier.

Mots clés : Mountains of Tlemcen (Western Algeria) – phytoecology – (Tetraclinis articulata (Vahl) Masters) and (Quercus rotundifolia Lam.) - Bioclimate – Soil – Anthropozoogene.

Présentation

Version intégrale (9,03 Mb)

Page publiée le 25 avril 2014, mise à jour le 12 avril 2018