Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2008 → RESSOURCES EN EAU ET GESTION INTEGREE DANS LE BASSIIN VERSANT DU SAF-SAF (NORD-EST ALGERIEN)

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2008

RESSOURCES EN EAU ET GESTION INTEGREE DANS LE BASSIIN VERSANT DU SAF-SAF (NORD-EST ALGERIEN)

KHELFAOUI Fayçal

Titre : RESSOURCES EN EAU ET GESTION INTEGREE DANS LE BASSIIN VERSANT DU SAF-SAF (NORD-EST ALGERIEN)

Auteur : KHELFAOUI Fayçal

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : Magister 2008

Résumé
Gérer efficacement et équitablement les ressources en eau est l’un des défis les plus importants auxquels le bassin du Saf-Saf doit faire face, surtout avec les enjeux liés à la gestion de la ressource en eau qui ne cessent à croître en importance sous le double effet de la croissance démographique et de l’augmentation des besoins par habitant. Ainsi que l’eau étan tmenacée par sa rareté, le gaspillage, la pollution et la grande sollicitation des secteurs agricole et industriel. Occupant la partie centrale de la wilaya de Skikda, le bassin du Saf-Saf s’étend sur une superficie de 1158 Km 2 , avec une population de prés de 460 milles habitants (49 % de la population totale de la wilaya).En matière de potentialités hydriques, la moyenne pluviométrique atteint les 660 mm/an sur l’ensemble du bassin, traduisant un apport globalement très important de l’ordre de 765millions de m3 par an. Ce potentiel est malheureusement se trouve confronté à d’importants problèmes de gestion de la maintenance des ouvrages hydrauliques mis en place, réduisant le volume de mobilisation à moins de 50 millions de m3 par an. Outre, le bassin dans sa partie aval est purement dominé par l’industrie pétrochimique polluante, favorisant une dégradation accélérée et continue de la qualité des eaux superficielles et souterraines. Ainsi qu’une pollution agricole dans la plaine du Saf-Saf n’est pas à exclure. Vue cette situation, parait angoissante, nous essayons pour la première fois d’appliquer les concepts d’une gestion intégrée et durable des ressources en eau, en se basant sur undiagnostic quantitatif et qualitatif des potentialités hydriques dans le bassin, pour arriver à mettre les grands axes de cette nouvelle vision qui a pour but d’améliorer la gestion actuelle de l’eau, en favorisant une meilleure harmonisation entre les divers besoins et intérêts des communautés humaines et ceux des écosystèmes aquatiques, et éviter des lendemains catastrophiques.

Mots clés : Gestion intégrée, bassin versant du Saf-Saf, ressources en eau, pollution, potentialités hydriques, besoins, écosystèmes aquatiques.

Version intégrale (Université)

Page publiée le 25 avril 2014, mise à jour le 1er octobre 2018