Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2006 → VULNERABILITE ET RISQUES DE POLLUTION DES EAUX SOUTERRAINES DE LA NAPPE DES SABLES MIOCENES DE LA PLAINE D’EL MA EL ABIOD Nord-Est ALGERIEN

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2006

VULNERABILITE ET RISQUES DE POLLUTION DES EAUX SOUTERRAINES DE LA NAPPE DES SABLES MIOCENES DE LA PLAINE D’EL MA EL ABIOD Nord-Est ALGERIEN

ROUABHIA Abdelkader

Titre : VULNERABILITE ET RISQUES DE POLLUTION DES EAUX SOUTERRAINES DE LA NAPPE DES SABLES MIOCENES DE LA PLAINE D’EL MA EL ABIOD Nord-Est ALGERIEN

Auteur : ROUABHIA Abdelkader

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : Doctorat 2006

Résumé
En Algérie, une nouvelle politique en matière de gestion des ressources hydriques, vient récemment de s’instaurer, elle vise à protéger et à sauvegarder les ressources en eaux dans leurs gisements, avant qu’elles ne soient contaminées, avec uniquement des outils législatifs qui répondent à des contraintes socio-économiques et démographique, et qui ne prennent pas en considération la nature de ces outils et la facilité de leur application, par les gestionnaires. L’étude proposée a pour cadre une région semi aride de l’Algérie, dans la zone des haut plateaux, où l’aridité repousse ses limites vers le Nord, provoquant ainsi la désertification progressive de ses zones rendant le domaine de l’eau souterraine, de plus en plus, vital et fragile, nécessitant pour ça préservation des moyens permettant une efficacité dans le control et la maîtrise. Elle a pour objet, la mise en évidence de la vulnérabilité et le risque de pollution chimique, du système aquifère de la plaine d’El Ma El Abiod, qui a une vocation essentiellement agricole, et qui a connu, il y’a une dizaines d’années, un développement industriel important, avec pour conséquences des rejets abondant non traités dans le milieu physique (en particulier l’eau). Aussi, dans un avenir proche, il est à craindre que la qualité des eaux souterraines ne soit plus aux normes de potabilité pour l’alimentation humaine mais également pour beaucoup d’autres utilisations. Dans cette étude on veut localiser sur des cartes les zones vulnérables et celles à niveau de risque élevé quant à la pollution chimique d’une eau contenue dans un réservoir sableux, et faire en parallèle un inventaire des causes de pollution réelle ou potentielle d’origine naturelle ou anthropique. Dans le sous bassin versant d’El Ma El Abiod, les eaux souterraines ne sont plus sous les conditions, qui dans le temps garantissent leur très bonne qualité, vu l’absence d’une stratégie de protection ce qui rend urgent un premier diagnostique. La morphologie, la structure géologique et les conditions climatiques favorisent et facilitent le transfert de polluants dans le système aquifère, ces contraintes nous ont conduit à engager une discussion sur l’origine de l’alimentation de l’aquifère principale se trouvant dans les sables du miocènes, sur la circulation de l’eau, sur l’évolution de son chimisme, et sur l’influence des activités anthropiques. Ainsi, les méthodes adoptées pour la cartographie de la vulnérabilité et du risque de pollution, ont permis de distinguer trois zones de degré de vulnérabilité différent. Les zones de faible et moyenne vulnérabilité occupent respectivement 30 et 45% de la surface totale de la plaine, alors que les zones à forte vulnérabilité occupent 25% de la dite surface

Mots clés : El Ma El Aiod, Pollution des eaux souterrains, vulnérabilité, cartographie, risque.

Catalogue Collectif Algérie

Version intégrale

Page publiée le 27 avril 2014, mise à jour le 23 octobre 2018