Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2007 → Evolution et origine du chimisme des eaux de l’aquifère superficiel de Zaâfrane : région de la steppe Sud Algéroise. Etude de la variation spatiale de la salinité et ses risques sur les sols et la végétation

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2007

Evolution et origine du chimisme des eaux de l’aquifère superficiel de Zaâfrane : région de la steppe Sud Algéroise. Etude de la variation spatiale de la salinité et ses risques sur les sols et la végétation

Maoui Ammar

Titre : Evolution et origine du chimisme des eaux de l’aquifère superficiel de Zaâfrane : région de la steppe Sud Algéroise. Etude de la variation spatiale de la salinité et ses risques sur les sols et la végétation

Auteur : Maoui Ammar

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : Doctorat 2007

Résumé
En Algérie la steppe est un domaine qui couvre une grande surface. Chaque année des milliers d’hectares sont soustraits à l’utilisation agro-pastorale par la désertification. Notre zone d’étude, la commune de Zaâfrane appartenant à la wilaya de Djelfa, située à 300 km au Sud d’Alger, est un exemple des régions steppiques, qui soufre des problèmes de salinité des eaux, des sols aux quels vient s’ajouter la dégradation des parcours à cause de l’activité pastorale croissante. A travers cette étude nous avons pu déterminer les facteurs influençant le chimisme de la nappe superficielle en particulier la dissolution des évaporites (gypse et halite) et qui a été prouvé par la modélisation thermodynamique. L’étude de la variation spatio-temporelle des différents éléments chimiques et paramètres des eaux de la nappe superficielle et des solutions des sols a montré une augmentation de la minéralisation dans la direction Nord-Est et le rapport caractéristique r.SO4 2-/r.Cl- diminuant dans le sens de l’écoulement prouve que la salinité des eaux et des sols est acquise par le lessivage des formations évaporitiques qui affleurent au Sud de la zone d’étude. Les outils de cartographie utilisés sont en plus des systèmes d’informations géographiques, la variographie et le krigeage comme outils d’interpolation. Les eaux de l’aquifère superficiel sont en général de mauvaise qualité pour l’irrigation. Une étude expérimentale de la salinisation sur un échantillon du sol nous a permis de comparer la vitesse de drainage de différentes solutions salines ainsi que la dynamique des différents éléments chimiques. Les sols de la région de Zaâfrane sont pauvres en matières organiques et le recours à la fertilisation par des engrais minéraux ou organiques est indispensable pour la mise en valeur de ces sols. La simulation des transferts des polluants agricoles à travers la zone non saturée par le modèle Agri-risque a montré que la quantité de nitrates lessivée est plus importante si on utilise un engrais minéral, donc on a moins de risque si on utilise le fumier de ferme souvent non valorisé dans les opérations de fertilisation. La simulation du mouvement d’une eau d’irrigation dans la zone non saturée par le modèle HYDRUS 1.D nous a montré une augmentation du S.A.R, sodium, chlorure et sulfates du haut vers le bas du profil d’où un risque sur la croissance des plantes et la nécessité du bon choix de la méthode d’irrigation et des cultures en tenant compte de la salinité des sols et des eaux de la région ainsi que le climat.

Mots clés : Salinité -Eau- aquifère superficiel – sol –variographie –Krigeage -S.I.G-Steppe - Zaâfran

Catalogue Collectif Algérie

Version intégrale

Page publiée le 28 avril 2014, mise à jour le 24 octobre 2018