Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2008 → IMPACT DE L’OUED BOUNAMOUSSA SUR LA QUALITÉ DES EAUX DE LA NAPPE ALLUVIALE SUPERFICIELLE D’EL ASFOUR (WILAYA D’EL TARF)

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2008

IMPACT DE L’OUED BOUNAMOUSSA SUR LA QUALITÉ DES EAUX DE LA NAPPE ALLUVIALE SUPERFICIELLE D’EL ASFOUR (WILAYA D’EL TARF)

BOUKHNOUNA Sabah

Titre : IMPACT DE L’OUED BOUNAMOUSSA SUR LA QUALITÉ DES EAUX DE LA NAPPE ALLUVIALE SUPERFICIELLE D’EL ASFOUR (WILAYA D’EL TARF)

Auteur : BOUKHNOUNA Sabah

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : Magister 2008

Résumé
La pollution des eaux est une notion en constante évolution. Elle constitueaujourd’hui, une véritable menace pour l’environnement et pour la santé de l’homme.Les résultats obtenus après une synthèse géologique, géophysique et hydrogéologique et l’étude des problèmes de pollution au niveau de la plainealluviale d’El Asfour, nous ont permis de déterminer les origines et l’évolution despolluants chimiques et bactériologiques dans l’espace et dans le temps.L’utilisation des eaux de l’Oued Bounamoussa pour l’irrigation des terres agricoles, impose la prise en considération des risques sanitaires liés à la présence potentielle de composés chimiques toxiques et des germes infectieux,qui peuvent dégrader la qualité des eaux superficielles ainsi que souterraines de la plaine.Pour avoir une idée de l’impact des eaux d’irrigation sur les eaux superficiellesde la plaine, on a comparé les teneurs de différents polluants dans les eaux d’irrigation et dans la nappe. Les prélèvements ont été effectués dans puits, durant la période d’irrigation. Les lâchers du barrage de La Chaffia, joue un rôle important dans l’amélioration de la qualité des eaux de l’Oued Bounamoussa, dont l’utilisation devient possible avec précautions dans les domaines d’irrigation. L’ensemble de cette étude sur la qualité des eaux de la plaine, fait apparaître l’existence de fortes concentrations en éléments nutritifs tels que NO3, NO2, NH4 et PO4, et en éléments majeurs de la minéralisation comme Na, Cl,… ce qui indique une origine multiple de la pollution, vraisemblablement agricole et urbaine pour les premiers, et naturelle par l’action du lessivage des formations géologiques pour les seconds.

Mots clés : Plaine alluviale d’El Asfour, Pollution, Polluants bactériologiques, Qualité eaux superficielles, Impact eau d’irrigation, Les lâchers du barrage.

Catalogue Collectif Algérie

Version intégrale

Page publiée le 28 avril 2014, mise à jour le 24 octobre 2018