Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2010 → Effets antagonistes entre les souches d’actinomycètes et verticillium dahliae kleb. : Agent de la verticilliose de l’olivier

Université d’Oran - Sénia (2010)

Effets antagonistes entre les souches d’actinomycètes et verticillium dahliae kleb. : Agent de la verticilliose de l’olivier

HARIR Mohammed

Titre : Effets antagonistes entre les souches d’actinomycètes et verticillium dahliae kleb. : Agent de la verticilliose de l’olivier

Auteur : HARIR Mohammed

Université de soutenance : Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia)

Grade : Magister 2010

Résumé
Les Maladies phytopathogènes sont responsables des pertes économiques énormes, dont 70% sont causées par les champignons. Pour limiter les dégâts causés par ces maladies, les chercheurs ont employé divers moyens de lutte. Parmi ces moyens, la lutte chimique fut la méthode la plus utilisée. Cependant, l’utilisation exagérée des produits chimiques aboutit à des effets secondaires néfastes autant pour la plante que pour son environnement. C’est ainsi que la lutte biologique s’est avéré le moyen de lutte le plus respectueux pour l’environnement. A partir des sols rhizosphériques des vergers d’olivier de l’ouest algérien et des sols arides du sud Algérien nous avons isolé 188 souches d’actinomycètes présentant des caractéristiques morphologiques différentes. Les tests d’activité antagoniste des isolats d’actinomycètes par diverses méthodes nous ont permis de sélectionner 05 souches, nommées A48, B14, ST1, T4 et T6, présentant une activité non négligeable antagoniste vis-à-vis de V. dahliae. Une étude taxonomique classique a tout d’abord été entreprise sur la base des critères morphologiques. Cette étude a permis de montrer que 04 souches produisent des chaînes caractéristique du genre Streptomyces par contre les caractéristiques de la souche A48 ont permis de la classer au genre Nocardia. Les souches sélectionnées ont fait l’objet d’une cinétique de croissance et de production d’antibiotiques dans deux milieux de culture et des tests ont été ensuite effectués sur V. dahliae. Les résultats de ce test ont montré une activité beaucoup plus importante de la souche A48 par rapport aux autres souches, avec des maxima de production d’antibiotiques au 8 et au 15 ème jour d’incubation. Le meilleur solvant d’extraction est l’acétate d’éthyle ou le n-butanol. La CCM du l’extrait brut de filtrat de culture de la souche A48 sur ISP2liquide a montré la présence d’un 05 bandes. Nous avons supposé que ces antibiotiques peuvent être rattachés au groupe des aromatiques glycosylés. L’application in vivo des ces souches a montré un degré de protection important des plantes de tomate vis - à - de la verticilliose, dont les pourcentages varient entre (42.16% et 61.44%).

Mots clés : Actinomycètes ; Rhizosphère ; V.dahliae ; Antagonisme ; Lutte biologique ;Tomate

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 29 avril 2014, mise à jour le 31 août 2018