Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2012 → Analyse et caractérisation physico-chimique de l’eau de source de la région de Djelida

Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB) 2012

Analyse et caractérisation physico-chimique de l’eau de source de la région de Djelida

Haddad, Habiba

Titre : Analyse et caractérisation physico-chimique de l’eau de source de la région de Djelida

Auteur : Haddad, Habiba

Université de soutenance : Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB)

Grade : Magister 2012

Résumé
Toutes les activités de l’homme sont liées à l’eau. La qualité de cette eau pour chacun de ses usages a une incidence sur notre santé et peut causer plusieurs types de maladies (cutanées, visuelles, urinaires, intestinales, etc.). Notre travail a pour objectif d’étudier la caractérisation des paramètres physico-chimiques et microbiologiques des sources de la région de Djelida située dans la wilaya d’Ain Defla. Dans une première étape, l’étude ainsi menée est basée sur les données pluviométriques et la température mensuelles de la période étalant de 1988-2006. Le diagramme ombrothermique de GAUSSEN et BAGNOULS et le Climagramme d’EMBERGER montrent que le climat de la région de Djelida s’inscrit dans le climat méditerranéen et se caractérise par deux périodes : - Une sèche et chaude qui dure de mi-mai à mi-oct (5mois). - Une période humide qui s’étale sur le reste des mois de l’année. Dans la deuxième étape une évaluation quantitative et qualitative des paramètres physico- chimiques tels que : pH, T, conductivité électrique , les ions Na+, K+ Ca2+, Mg2+, NO3 - , NO2 - PO4 3-, CO32-, HCO3-, Cl, et les paramètres microbiologiques tels que : les bactéries coliformes, Escherichia coli, les entérocoques intestinaux, les microorganismes revivifiables, le Pseudomonas aeruginosa. Les analyses ont été effectuées par UV-Visible, Absorption atomique, titrage et spectrophotométrie de flamme. Les résultats des analyses ont montré que la teneur des paramètres physico-chimiques est globalement dans les normes des eaux de sources. La teneur en nitrite des eaux de sources d’Ain kesrine et Ain Draaèt dépasse la valeur admissible par les normes algériennes, les concentrations en orthophosphates et en sulfates sont faibles

Mots clés : Algérie ; Entérocoques ; Climat : Algérie ; Eaux souterraines : Qualité : Algérie ; Eaux souterraines ; Eaux de surface ; Eau : Chimie

Présentation

Page publiée le 30 avril 2014, mise à jour le 28 septembre 2018