Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2005 → Etude comparative de quelques méthodes de dosage du phosphore assimilable des sols calcaires en région semi - aride (w.de Batna)

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2005)

Etude comparative de quelques méthodes de dosage du phosphore assimilable des sols calcaires en région semi - aride (w.de Batna)

Zemoura, Abd El Kader

Titre : Etude comparative de quelques méthodes de dosage du phosphore assimilable des sols calcaires en région semi - aride (w.de Batna)

Auteur : Zemoura, Abd El Kader

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : Magister 2005

Résumé
L’objectif de ce travail était de faire ressortir une méthode chimique de détermination de la richesse du sol en phosphore assimilable qui pourrait être adaptée aux sols à teneurs variables en calcaire de la région semi-aride d’Ichmoul située dans la wilaya de Batna (Aurès) à travers une comparaison de trois méthodes, préconisées pour les sols calcaires. Pour cela, trois méthodes d’extraction du phosphore assimilable dans le sol ont été utilisées, celle de JORET-HEBERT (extraction par l’oxalate d’ammonium 0.2N), celle de TRUOG (acide sulfurique très dilué 0.002N) et celle d’OLSEN (bicarbonate de sodium 0.5N). L’analyse de la variance à deux facteurs sols et agents d’extraction en randomisation totale a révélée une différence significative entre les quantités de P assimilable des six (6) sols ayant fait l’objet de cette étude. Il ressort de cette étude analytique que l’agent d’extraction a un effet remarquable sur la quantité de phosphore extraite. L’étude de la corrélation entre les résultats d’analyse du phosphore assimilable obtenus par les trois méthodes employées dans les sols calcaires et la matière sèche produite ainsi que le phosphore exporté par le végétal, révèle une corrélation hautement significative avec la variable matière sèche produite et phosphore exporté par le végétal ( r = 0.97 et r = 0.97 ) observé dans la méthode Olsen. Les corrélations sont moins importantes dans la méthode Joret-Hébert et celle de Truog de l’ordre de r = 0.63 ; r = 0.68 et r = 0.65 ; de r = 0.69. Le phosphore assimilable extrait par la méthode Olsen s’est donc révélé d’une corrélation hautement significative avec la variable matière sèche produite et phosphore exporté par le végétal. Ce qui nous permet à conclure que la méthode OLSEN est apparue la mieux adaptée en sols calcaires. En effet, celle-ci donne des informations qui sont les plus en accord avec les résultats biologiques.

Mots clés : Sols : Teneur en phosphore : Batna (Algérie) ; Calcaire : Régions arides : Batna (Algérie)

Catalogue collectif Algérie

Version intégrale

Page publiée le 11 mai 2014, mise à jour le 4 octobre 2018