Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2010 → Etude hydrogéologique de la vallée de Oued Souf soumise à la remontée des eaux et perspectives de solutions palliatives

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2010)

Etude hydrogéologique de la vallée de Oued Souf soumise à la remontée des eaux et perspectives de solutions palliatives

Messekher, Ishak

Titre : Etude hydrogéologique de la vallée de Oued Souf soumise à la remontée des eaux et perspectives de solutions palliatives

Auteur : Messekher, Ishak

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : Magister 2010

Résumé
La vallée du Souf, située au Nord-Est du Sahara algérien, s’étend sur plus de 3000 km2, elle est caractérisée par une topographie plane, monotone et sans exutoire naturel, son climat est de type saharien hyperaride avec des précipitations faibles et variables et une évaporation extrême.
Le phénomène de la remontée de la nappe phréatique, dans les régions du Sud algérien et en particulier dans la région d’Oued Souf, a pris des proportions alarmantes, concernant la pollution et la dégradation de l’environnement. La remontée de la nappe phréatique a fait que le niveau de la surface des eaux souterraines dépasse, parfois, le niveau du sol, notamment, au niveau des ghouts. Ces derniers sont des dépressions creusées par les paysans, pour permettre aux racines des palmiers d’atteindre, facilement, la zone saturée de la nappe. Cette remontée a provoqué la formation de marres d’eau stagnante, ce qui a pour effet la dégradation des habitations, l’eutrophisation des eaux et de là les mauvaises odeurs, la pollution de la nappe superficielle et l’apparition de maladies. Il s’agit, en grande partie, d’un problème d’assainissement rendu difficile du fait de la nature géographique de la région, présentant un système hydrographique endoréique. Le surplus de l’eau emmagasiné dans la nappe phréatique provient des eaux des nappes profondes (Continental Intercalaire et Complexe Terminal). Le problème réside dans la mauvaise gestion des eaux et de l’absence d’un réseau d’assainissement. Des projets de luttes contre cette remontée ont été programmés et ce depuis les années 90 et qui consistent justement en l’assainissement, le drainage et l’épuration des eaux.

CERIST

Page publiée le 11 mai 2014, mise à jour le 16 septembre 2018