Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2012 → Effet toxique des résidus des pesticides utilisés sur la flore de la région de Sétif

Université Ferhat Abbas de Sétif (2012)

Effet toxique des résidus des pesticides utilisés sur la flore de la région de Sétif

BENZIDANE CHAHRAZED

Titre : Effet toxique des résidus des pesticides utilisés sur la flore de la région de Sétif

Auteur : BENZIDANE CHAHRAZED

Université de soutenance : Université Ferhat Abbas de Sétif

Grade : Magister 2012

Résumé
Les résidus de pesticides dans les légumes et leurs conséquences toxicologiques sur la santé ont fait l’objet de plusieurs travaux. Afin d’apporter des éléments de réponse, nous avons essayé de nous focaliser sur les résidus dans les légumes. L’essentiel de notre travail a été consacré à l’aspect pratique où plus de 67% des échantillons étaient sans résidus détectables, 6,5 % des échantillons contenaient des résidus de pesticides inférieurs ou égaux à la LMR et de 6,5% supérieurs à la LMR. Les résidus égaux ou inférieurs à la LMR ont été trouvés le plus souvent dans les pommes, poires rouge, suivies des poivre vert, et le concombre. Le chlorpyrifos (CPF) insecticide organophosphoré très utilisé dans notre région (Sétif, Nord Est Algérien) est capable de produire des effets toxiques chez les rongeurs. D’autres facteurs ont été également étudiés tels que le dosage des paramètres sériques biochimiques, hématologiques et évaluation de l’état anatomo-histo-pathologique. Les études sériques effectuées sur les rats traités par chlorpyrifos montrent une diminution significative des taux d’urée, des transaminases (ALAT, ASAT) glycémie, AURI ALB/GLOB et HDL. Toutefois, les résultats des rats traités présentent une élévation significative des taux de cholestérol, créatine, triglycéride, ALB2, BILTS, LDL. Une augmentation significative de l’activité phosphatase alcaline (ALP) et des taux (TP) total protéines a été observée. Les résultats hématologiques obtenus ont révélé une augmentation significative de MCV, hémoglobine, (HGB) de MCH. Et MCHC est observée. On a enregistré aussi une diminution significative des taux des globules rouges : RBC, des hématocrites : HCT, des plaquettes : PLT, et des taux des globules blancs WBC. Cependant la concentration de MPV ne montre pas une différence significative. L’observation des coupes histologiques du foie des rats traités ont prouvé la toxicité aiguë. Dans plusieurs coupes et dans plusieurs secteurs du tissu hépatique des foyers inflammatoires et une stéatose du rein a révélé la présence de vacuoles (vacuolisation). L’examen du testicule a montré une dégénérescence progressive et une atrophie due aux dysfonctionnements des tubes séminifères. Le chlorpyrifos a perturbé certains systèmes enzymatiques ainsi que les activités métaboliques et physiologiques et il est donc à l’origine de ces anomalies.

Mots clés : Pesticide – Residues- Chlorpyrifo- Toxicity- Rats

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 13 mai 2014, mise à jour le 20 septembre 2018