Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2010 → Extraction et caractérisation physico-chimique et biologique de la matière grasse du noyau des dattes : essai d’incorporation dans une crème cosmétique de soin

Université M’hamed Bougara de Boumerdès (2010)

Extraction et caractérisation physico-chimique et biologique de la matière grasse du noyau des dattes : essai d’incorporation dans une crème cosmétique de soin

Lecheb, Fatma

Titre : Extraction et caractérisation physico-chimique et biologique de la matière grasse du noyau des dattes : essai d’incorporation dans une crème cosmétique de soin

Auteur : Lecheb, Fatma

Université de soutenance : Université M’hamed Bougara de Boumerdès

Grade : Magister 2010

Résumé
Dans ce travail, et pour la première fois à notre connaissance, un essai d’incorporation d’un extrait aqueux et de l’huile du noyau de dattes Mech-Degla dans une crème cosmétique hydratante de soin et de type bio est réalisé. Dans un premier temps, les caractéristiques physicochimiques du noyau de dattes sont déterminées. La fraction pondérale du noyau représente 19,64 ± 0.21 %. Sa teneur en matière grasse et en polyphénols totaux est d’en moyenne 12,13 % (M.S) et 22,89 g/100 g dans le cas de l’extrait éthanolique à 50% respectivement. De plus, le pouvoir antioxydant du noyau a été analysé par deux méthodes : pouvoir réducteur et activité antiradicalaire D’autre part, l’extrait aqueux permettant d’aboutir à une concentration en polyphénols de 7,7 g/100g d’extrait est incorporé, ensemble avec l’huile du noyau, dans la formulation d’une crème cosmétique de type bio. Cette dernière contient en outre l’huile d’olive, l’huile d’amande, la cire d’abeille et la lécithine. L’huile extraite du noyau de dattes, en plus qu’elle présente une teneur importante en acides gras insaturés 75,78 % possède les caractéristiques physico-chimiques semblables à celles des huiles raffinées alimentaires. Elle montre par ailleurs une activité antiradicalaire DPPH significative avec un taux d’inhibition de 93% pour une concentration de 2 mg/ml d’extrait d’hexane. Pour la formulation de la crème ainsi que pour l’étude de sa stabilité, les méthodologies des plans des mélanges et des plans factoriels complets ont été respectivement appliquées. Ces résultats montrent que la valorisation des noyaux de dattes dans des applications aussi bien alimentaires et que non alimentaires est possible

Mots clés : Biologie Acides gras Chimie physique et théorique Antioxydants Dattes

Présentation

Version intégrale (2,39 Mb)

Page publiée le 14 mai 2014, mise à jour le 15 septembre 2018