Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2008 → Exploitation des substances utiles à ciel ouvert et impact sur l’environnement ; étude de cas dans l’Est algérien (Les gisements de Djebel Salah, région de Constantine)

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2008

Exploitation des substances utiles à ciel ouvert et impact sur l’environnement ; étude de cas dans l’Est algérien (Les gisements de Djebel Salah, région de Constantine)

Aliouche Mohamed

Titre : Exploitation des substances utiles à ciel ouvert et impact sur l’environnement ; étude de cas dans l’Est algérien (Les gisements de Djebel Salah, région de Constantine)

Auteur : Aliouche Mohamed

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Magister 2008

Résumé
Le massif de Djebel Salah et la plaine de Hamma Bouziane font partie du domaine néritique Constantinois, qui est constitué essentiellement par des reliefs calcaires surmontés par une couverture de formations tendres d’âge Mio-plio-quaternaire. L’ensemble de formations constituant le massif de Djebel Salah, qui est des calcaires d’âge turonien et des argiles rouges d’âge miocène, forme un gisement et les argiles brunes de Hamma d’âge miocène, forme un autre gisement autonome. Ces gisements sont en cour d’exploitation à ciel ouvert et les matières extraites utilisées pour l’alimentation de la cimenterie de Hamma pour la fabrication du ciment. La méthode d’exploitation de ces gisements diffère selon le type de substance à exploiter, ces modes d’exploitation ont un impact direct et indirect sur l’écosystème et sur l’environnement avoisinant. Les poussières issues lors des travaux d’extraction de la carrière sont les produits nuisibles les plus importants. Les sources d’émission de ces polluants les plus importantes dans la carrière, sont celles liées au trafic induit sur les pistes, à l’extraction de matériaux par engins et aux tirs de mine. La mesure de concentrations des particules en suspension totales (PTS) par l’implantation d’un appareil de captage des poussières en suspension totales (collecteur portable) au voisinage de la carrière, sur trois sites différents, a montré que le taux d’empoussièrement de l’air n’est pas important par rapport aux valeurs des normes internationales. Ce taux d’émission de poussières peut être contrôlé et limité par la prise de certaines mesures. La remise en état par remblayage et le réaménagement de la carrière, est la seule façon pour dissimiler les cicatrices engendrées par les travaux d’exploitation et redonner au site un bon aspect paysagère.

Mots clés  : néritique, calcaire, formation, turonien, argile, miocène, gisement, exploitation à ciel ouvert, méthode, impact, environnement, carrière, poussières, polluants, tirs de mine, air, concentrations, particules en suspension totale, collecteur, normes internationales, remblayage, réaménagement.

Version intégrale

Page publiée le 17 mai 2014, mise à jour le 26 septembre 2018