Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → L’habitat et l’habiter en territoire rural : inscription spatiale et mutation(exemple de la vallée Saf-Saf-Nord Est de l’Algérie)

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2008

L’habitat et l’habiter en territoire rural : inscription spatiale et mutation(exemple de la vallée Saf-Saf-Nord Est de l’Algérie)

Messaoudi Karima

Titre : L’habitat et l’habiter en territoire rural : inscription spatiale et mutation(exemple de la vallée Saf-Saf-Nord Est de l’Algérie)

Auteur : Messaoudi Karima

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Doctorat 2008

Résumé
La dynamique de formation de nouvelles territorialités rurales, la manière dont est aujourd’hui habité le territoire rural, et plus précisément la relation entre la morphologie de l’habitat et la dynamique du territoire dans lequel il s’inscrit sont au centre de cette recherche. Dans la vallée du Saf-Saf (wilaya de Skikda), le développement de l’habitat s’y est fait à partir d’un embryon initial, (ancienne ferme coloniale, village socialiste), et depuis quelques années, à l’image des villes et suscités par la crise du logement qui s’est affirmée, apparaissent des lotissements d’habitat individuel sortis ex nihilo, associant les initiatives publiques et privées, ou encore d’implantations d’habitat vertical. Ces différentes formes de production d’habitat ont déclenché un processus de microurbanisations successives qui parsèment progressivement le territoire de la vallée. Désormais, les séquences et les paysages à l’allure urbaine se multiplient le long de la vallée du Saf-Saf, modifiant le territoire rural et transformant le paysage. Ces nouvelles petites localités rurales forment toutefois des noyaux attractifs qui ont progressivement organisé leur propre territoire qui s’est intégré (parfois avec difficulté) dans le dispositif communal existant. Le territoire de la vallée connaît aujourd’hui des problèmes de recomposition territoriale largement liés à l’état d’insécurité marquant la décennie 1990. Contraintes de quitter leurs terres et leurs demeures pour se rapprocher d’axes de développement plus sûrs, les populations rurales ont été particulièrement touchées dans leur mode de vie et d’habitat. Ainsi à la diversité harmonieuse du territoire rural algérien s’est substituée une diversité confuse de territoires qu’interpénètrent les rejaillissements de la crise urbaine sur les campagnes et les répercutions humaines et spatiales des troubles de la période dite de tragédie nationale.

Mots clés : Habiter rural, l’habiter dans le rural, territoires et lieux, insécurité, micro-Urbanisation, vallée du Saf-Saf.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 17 mai 2014, mise à jour le 3 mai 2018