Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2008 → Le changement climatique en Algérie orientale et ses conséquences sur la végétation forestière

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2008

Le changement climatique en Algérie orientale et ses conséquences sur la végétation forestière

Tabet Slimane

Titre : Le changement climatique en Algérie orientale et ses conséquences sur la végétation forestière

Auteur : Tabet Slimane

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Magistère 2008

Résumé
A partir des données climatiques des 8 stations du réseau ONM et des 22 postes pluviométriques ANRH, une analyse des variations climatiques régionales a été effectuée sur la période 1970- 2005. Le changement s’exprime par un réchauffement, pour les minimales l’augmentation est comprise entre 0,43° C et 1,24° C en été. les maximales ont varié moins en été à l’exception de Skikda (1,24°C). pour les précipitations les variations les plus importantes enregistrées en mars par une diminution entre 6 et 54 mm, l’augmentation des précipitations est enregistrée en décembre et janvier. l’analyse des situations bioclimatiques de l’ensemble des stations et pour les deux séries ; (1976-2005) et (1913-1938), révèle que l’air bioclimatique en Algérie orientale présente une tendance vers un bioclimat plus aride. La comparaison entre l’indice de végétation NDVI calculé à partir de deux images LANDSAT (1998 et 2000) a permis de caractériser l’évolution de la végétation dans la région de l’Aurès ; la végétation a progressé sur 47,76 % de la surface totale, 39,15% en régression et 13,08% caractérisée par une stabilité (les sols nu sont inclus).

Mots clés : Changement climatique Tendance ; Végétation ; Evolution ; NDVI

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 19 mai 2014, mise à jour le 1er octobre 2018