Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Comportement des semis du cèdre de l’Atlas en conditions de stress thermique

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2009

Comportement des semis du cèdre de l’Atlas en conditions de stress thermique

Abdessemed Sanna

Titre : Comportement des semis du cèdre de l’Atlas en conditions de stress thermique

Auteur : Abdessemed Sanna

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Magistère 2009

Résumé
Les perturbations naturelles et humaines mais également les changements attendus pour le siècle à venir risquent de modifier substantiellement et durablement l’ensemble des écosystèmes et leur diversité. Les changements climatiques futurs auront probablement un impact irréversible. L’adaptation des espèces arborées composant ces écosystèmes pourrait s’avérer difficile car la vitesse du changement climatique pourrait ne pas leur permettre de migrer progressivement vers des aires plus favorables. Dans cette optique, notre travail s’articule sur le volet des capacités adaptatives et de tolérance des semis du cèdre de l’Atlas en conditions de stress thermique dans la région de Batna et en conditions semi-contrôlées où les plantes subissent un choc thermique d’une durée de trois heures à des températures comprises entre -10°C et 44°C. La région de Batna bénéficie d’un climat méditerranéen semi aride froid avec un Q2= 32, m=-0.43°C et M=36.22°C. La région d’étude a été traitée sur le plan thermique et révélée une multitude de stress hivernaux, printanier et estivale. L’accumulation des différents osmolytes (sucres solubles, proline, protéines) montre une prédominance dans les nouvelles pousses, anciennes pousses, tiges et racines. La chlorophylle totale subit une baisse de l’ordre de 50% essentiellement dans les nouvelles pousses. La régulation stomatique se manifeste par une fermeture à 12h à des températures voisines de 34°C. Le stress appliqué naturellement où expérimentalement a induit des modifications structurales se répercutant sur les variations d’accumulation des différents osmolytes ainsi que la chlorophylle témoignant ainsi de la capacité d’adaptation au stress thermique. La gamme de températures -6°C, -10°C et +44°C se caractérise par les plus important taux en osmolytes au niveau des organes des semis

Mots clés : Chèorophylle Proline Sucres solubles Stress thermique Cedrus atlantica Protéines solubles

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 19 mai 2014, mise à jour le 5 octobre 2018