Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2006 → Contribution à la connaissance des abeilles sauvages (Hymenoptera ; Apoidea) dans les milieux naturels et cultivés de la région de Khenchela

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2006

Contribution à la connaissance des abeilles sauvages (Hymenoptera ; Apoidea) dans les milieux naturels et cultivés de la région de Khenchela

Maghni Noudjoud

Titre : Contribution à la connaissance des abeilles sauvages (Hymenoptera ; Apoidea) dans les milieux naturels et cultivés de la région de Khenchela

Auteur : Maghni Noudjoud

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Magister 2006

Résumé
Le présent travail consiste à étudier l’entomofaune apoïdienne pollinisatrice dans la région de Khenchela en milieux naturels et cultivés. Au cours d’une période échelonnée de 25 novembre 2004 au 27 octobre 2005, on a mené un inventaire des espèces et leur répartition à différentes altitudes. Le sommet le plus haut est celui de Chelia "2326 m.", les deux autres stations : Tamza et Touchnet se trouvent à des altitudes plus basses. Au bout de ce travail 22 genres, 39 sous-genres et 80 espèces répartis entre 5 familles ont été recensés au niveau de la région de Khenchela. Cette étude a permis de consigner 15 espèces et 3 sous-espèces nouvelles pour la faune des Apoidea de l’Algérie. Celles-ci n’ont pas été signalées par les auteurs du début du XXème siècle, ni par les auteurs qui ont travaillés récemment sur les Apoidea de ce pays. Concernant le nombre de taxons pour chaque famille, on a constaté que les Apidae marquent le plus grand nombre avec 27 taxons suivi des Halictidae (21 taxons), Megachilidae (16 taxons), Andrenidae (14 taxons) et enfin les Melittidae avec 2 taxons. L’étude de la composition de la faune d’Apoidea sauvages et l’utilisation des indices écologiques de composition et de structure ont permis de juger de la structure des populations d’abeille dans la région étudiée. Nous avons montré que la répartition des abeilles sauvages semble dépendre du type de la couverture végétale. Ces résultats prouvent la nécessité de prendre en considération la conservation des abeilles sauvages qui jouent un rôle prépondérant dans la pollinisation des plantes cultivées et spontanées. La diversité des Apoidea sauvages apparaît essentiellement liées à la diversité des végétaux.

Mots clés : Hymenoptera Apoidea Abeilles sauvages

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 19 mai 2014, mise à jour le 3 octobre 2018