Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2014 → Contribution à la connaissance des stress biotiques affectant les céréales d’hiver : « Identification et approche à l’étude épidémiologique du virus de la jaunisse nanisante de L’Orge (VJNO) ou (BYDV) sévissant dans les cultures des céréales dans les zones Est de l’Algérie »

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2014

Contribution à la connaissance des stress biotiques affectant les céréales d’hiver : « Identification et approche à l’étude épidémiologique du virus de la jaunisse nanisante de L’Orge (VJNO) ou (BYDV) sévissant dans les cultures des céréales dans les zones Est de l’Algérie »

Ouffroukh Ammar

Titre : Contribution à la connaissance des stress biotiques affectant les céréales d’hiver : « Identification et approche à l’étude épidémiologique du virus de la jaunisse nanisante de L’Orge (VJNO) ou (BYDV) sévissant dans les cultures des céréales dans les zones Est de l’Algérie »

Auteur : Ouffroukh Ammar

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Docteur 2014

Résumé
Les recherches effectuées sur céréales au cours de ces dernières années, Indiquent les risques de développement épidémiques de certaines maladies cryptogamiques (Rouille jaune, Helminthosporioses, Septorioses, etc..), et virales si des mesures adéquates de prévention et d’intervention ne sont pas prises à temps (A.Ouffroukh. ,2008 ; A.Ouffroukh., 2006). Les pertes de récoltes qui en découlent sont importantes. En années favorables la Rouille jaune, par exemple, peut prendre des ampleurs épidémiques et anéantir des récoltes entières. (A.Ouffroukh. ,2008 ; A.Ouffroukh., 2006 ; B. Bahri, M. Leconte, A. Ouffroukh, C. De Vallavieille-Pope, J. Enjalbert, 2009). Les maladies virales quant à elles, sont en train de prendre de l’extension. Ainsi, le Barley Yellow Dwarf Virus (BYDV.) ou (VJNO) a été signalé dans plusieurs régions céréalières prospectées et sur plusieurs espèces (blés dur et tendre et orges). En général très peu d’information est disponible sur leur épidémiologie et leur impact économique, quand aux moyens de lutte, ils sont peu ou presque inexistants (La pierre H. et Signoret J.P., 1978). Le BYDV (VJNO) très peu connue en Algérie par rapport aux autres maladies, peut s’avérer très important et menaçant pour notre céréaliculture, d’autant plus que cette maladie est véhiculée par des insectes vecteurs appartenant notamment au genre Aphidideae, dont une dizaine d’espèces environ ont été identifiées (A.Ouffroukh., 2006 ; Ayadi K. et Ayoub L. ,1994 ; Ouffroukh .A, Khelifi. D, Dehimet. L ,2009). Par ailleurs après son observation et sa détection, son identité virale a été confirmée par des investigations sérologiques qui ont montré l’existence de deux souches virales ou Pathotypes (PAV et MAV) , ce qui confirme les résultats obtenus par H. Belkahla.et Lapierre , (1999 ). La fréquence de la maladie varie annuellement de 8% à 18% selon la région mais elle est rencontrée aussi et globalement sur les différentes espèces à des taux allant de 8% à 28%.( Ayadi K. et Ayoub L. ,1994 ; A.Ouffroukh. ,2008 ; Ouffroukh .A, Khelifi. D, Dehimet. L ,2009). Au plan de la capacité vectrice, RP apparaît comme meilleur vecteur et les plantes contaminées par cette espèce apparaissent les plus affectées sur le plan clinique, quant à l’impact des contaminations sur les espèces de céréales étudiées, il ressort que les orges sont les espèces les plus affectes, alors que les blés tendre sont plus sensibles au BYDV (VJNO) que les blés durs. Par ailleurs, l’influence du virus de la jaunisse nanisante de l’orge (VJNO) sur le développement des céréales est certain et il est d’autant plus important que la plante est soumise à une contrainte hydrique, de plus qu’il s’avère que les cultivars et les génotypes les plus tolérants manifestent en général un certain niveau de tolérance à la sécheresse. Au point de vue épidémiologique, et bien que les résultats que nous avons enregistrés ne permettent pas de conclure définitivement sur les conditions précises des régions étudiées, il n’en demeure pas moins que des renseignements intéressants ont été obtenus. Il apparaît ici tout l’intérêt des prévisions des vols de pucerons qui sont un élément fondamental d’indication des risques encourus par les cultures et donc des périodes durant lesquelles des actions de prévention et de protection doivent être menées.

Mots clés : Céréales Maladies Virus BYDV Sérologie ELISA souches Pathotype (Pav, Mav, Rpv,) Pucerons stress hydrique Epidémiologie Cereal diseases viruses Serology strains Aphids water stress Epidemiology

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 19 mai 2014, mise à jour le 9 octobre 2018