Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2008 → Diversité dans la végétation cultivée de la région de Mila : inventaire et caractéristiques biologiques

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2008

Diversité dans la végétation cultivée de la région de Mila : inventaire et caractéristiques biologiques

Belattar Hakima

Titre : Diversité dans la végétation cultivée de la région de Mila : inventaire et caractéristiques biologiques

Auteur : Belattar Hakima

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Magister 2008

Résumé
L’étude ici présente a porté sur la diversité de la végétation cultivée dans la région de Mila (la commune). L’inventaire et les caractéristiques biologiques de cette végétation mettent en évidence la relation étroite entre le climat, le sol et la végétation à travers ses exigences, d’une part et le savoir-faire de la population, d’autre part. Les résultats de cette investigation qui a duré de Mars 2003 à Décembre 2004 ont débouché sur l’inventaire de 74 spécimens entre genres et espèces, répartis sur 23 familles elles-mêmes réparties en deux groupes : - Les familles abondantes représentées par : La famille des Rosacées avec 16% de la flore totale, suivie par la famille des Poacées (10%), la famille des Fabacées (8%), Apiacées, Cucurbitacées, Solanacées (7%) respectivement, Brassicacées, Moracées, Rutacées (5%) également, Astéracées, Lamiacées, Liliacées (4%) et Chénopodiacées (3%). - Les familles rares en fréquences relatives sont représentées par un effectif de 1 individu et un taux égal à 1%. Ces familles sont : les Cactacées, les Ebénacées, les Juglandacées, les Oléacées, les Punicacées, les Renonculacées, les Ulmacées, les Verbénacées et les Vitacées. Ainsi, est mise en évidence la richesse floristique de la région d’étude et connue dans ses grandes lignes la diversité des espèces cultivées dans la dite région. Il est important de souligner que ce travail constitue le 1 er pas vers l’élaboration d’une base de données du sujet étudié, base qu’il convient de compléter dans le but d’estimer le degré d’érosion de ce potentiel floristique et économique avant d’initier d’éventuelles opérations de restauration et de réhabilitation des espèces et variétés disparues.

Mots clés : Biodiversité Inventaire Mila Végétation cultivée Herbier Caractéristiques biologiques

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 20 mai 2014, mise à jour le 5 octobre 2018