Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Effet toxicologique de quelques plantes algériennes

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2009

Effet toxicologique de quelques plantes algériennes

Maameri épse Habibatni Zineb

Titre : Effet toxicologique de quelques plantes algériennes

Auteur : Maameri épse Habibatni Zineb

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Magister 2009

Résumé
Notre étude a porté sur une préparation pharmaceutique à base de plantes (Chamomilla recutita, Aloe vera, Astragalus membraneus, Discorea villosa, Ananas comosus), des vitamines et des minéraux, qui nous a été confié par une firme pharmaceutique algérienne sous forme d’une crème à usage topique, et à laquelle nous avons évoqué le vocal ZAY3, dont le but d’évaluer son innocuité par les tests conventionnels de toxicité in vivo soit : - L’irritation oculaire ; - L’indice d’irritation primaire cutanée ; - L’agressivité superficielle cutanée par application itérative ; - L’agressivité superficielle sur la muqueuse rectale. Apprécier son effet toxicologique -Sur les différents organes (foie, rein, peau et muqueuse rectale) -Sur les paramètres sanguins (urée, créatinine, glycémie, TGO, TGP chez un animal de laboratoire le lapin albinos. Les résultats de cette étude, ont révélé que notre produit est légèrement irritant pour la peau, ceci est corroboré par les résultats des coupes histologiques, par l’observation d’un granulome inflammatoire. Aucun effet sur les muqueuses (oculaire et rectale), par contre des perturbations significatives de la TGP et de la créatinine ont été enregistrées chez les lapins traités par rapport au contrôle.

Mots clés : Toxicité Phytothérapie Chamomilla reticula Aloe vera Astragalus membranaceus Discorea villosa Ananas comosus

Lien vers la thèse en version intégrale

Page publiée le 20 mai 2014, mise à jour le 19 septembre 2018