Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2013 → Etude phytochimique et biologique de six plantes médicinales de l’est Algérien

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2013

Etude phytochimique et biologique de six plantes médicinales de l’est Algérien

Chibani Salih

Titre : Etude phytochimique et biologique de six plantes médicinales de l’est Algérien

Auteur : Chibani Salih

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Doctorat 2013

Résumé
La famille des Asteraceae est riche en flavonoïdes, particulièrement aglycones et méthoxylés. En accord avec cette caractéristique, nos travaux d’extraction et d’isolement des flavonoïdes de l’espèce Santolina rosmarinifolia L. (Asteraceae), récoltée à Batna, ont permis d’obtenir et d’identifier 3 flavones aglycones méthoxylées : l’eupatiline, la jacéosidine et la salvigénine, en plus de la lutéoline et d’un flavonol, la quercétine et des dérivés 7-O glugosylés de ces deux dernières. L’extrait butanolique a montré une excellente activité antioxydante, par la méthode du DPPH. Par ailleurs, les huiles essentielles obtenues par hydrodistillation des espèces Santolina rosmarinifolia, Mentha piperita, Artemisia herba-alba, Ferula communis, F. lutea et Senecio giganteus ont été analysées par GC et GC/MS. L’huile essentielle de Santolina rosmarinifolia L. a manifesté une meilleure activité antibactérienne vis-à-vis d’Escherichia coli ATCC, d’Escherichia coli SH et d’Enterobacter sp. L’huile essentielle de Mentha piperita sèche a plus fortement inhibé la croissance des souches bactériennes d’Escherichia coli ATCC et de Streptococcus sp

Mots clés : Asteraceae flavonoïdes Santolina rosmarinifolia L. antioxydant antibacterien Mentha Artemisia Ferula Senecio flavonoids Santolina rosmarinifolia L. antioxidant antibacterial

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 20 mai 2014, mise à jour le 5 octobre 2018