Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2010 → Etude des prétraitements microbiologiques des résidus agro-alimentaires lignocellulosiques en vue de leur valorisation en alimentation animale

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2010

Etude des prétraitements microbiologiques des résidus agro-alimentaires lignocellulosiques en vue de leur valorisation en alimentation animale

Amokrane Serine

Titre : Etude des prétraitements microbiologiques des résidus agro-alimentaires lignocellulosiques en vue de leur valorisation en alimentation animale

Auteur : Amokrane Serine

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Magister 2010

Résumé
Dans ce travail, nous avons étudié les caractéristiques physico – chimiques et biologiques de trois résidus issus de l’industrie agroalimentaire ; il s’agit de résidus de tomates, de pommes et d’oranges seuls ou mélangés avec des fourrages naturels fibreux : paille d’orge, foin, chrysanthèmes (Chrysanthemum coronarium) et cardes (Silybum marianum). Ainsi, la composition chimique, la capacité tampon, la dégradabilité apparente et l’activité de la microflore ruminale in vitro ont été déterminées. Cela afin d’envisager la possibilité de leur utilisation dans l’alimentation des ruminants. Les analyses chimiques montrent que les résidus agroalimentaires présentent une composition pariétale faible (NDF, ADF, ADL) par rapport aux fourrages naturels. On note aussi que tous les substrats sont pauvres en azote (< 6% de MS) excepté les résidus de tomates (12% de MS). Sur la base des résultats de la fermentescibilitè in vitro, de la capacité tampon et de la dégradabilité apparente, on peut classer les mélanges sur la base de leur potentialité comme aliments alternatifs comme suit : Résidus de tomates + foin > résidus de tomates + cardes > résidus de pommes + cardes > résidus de pommes + chrysanthèmes > résidus d’oranges + cardes. L’utilisation des autres mélanges devrait être limitée à cause des risques qu’ils pourraient comporter aux animaux.

Mots clés : Valorisation Dromadaire Microflore ruminale Résidus agro-alimentaires Fermentescibilité in vitro Mélanges

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 20 mai 2014, mise à jour le 5 octobre 2018