Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2006 → Etude des propriétés biochimiques des polyphénols et tannins issus de Rosmarinus officinalis et Vicia faba L.

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2006

Etude des propriétés biochimiques des polyphénols et tannins issus de Rosmarinus officinalis et Vicia faba L.

Souad Akroum

Titre : Etude des propriétés biochimiques des polyphénols et tannins issus de Rosmarinus officinalis et Vicia faba L.

Auteur : Souad Akroum

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Magister 2006

Introduction
On a longtemps employé des remèdes traditionnels à base de plantes sans savoir à quoi étaient dues leurs actions bénéfiques. Après plusieurs études, on a su qu’elles étaient pour la majorité attribuées aux composés secondaires dont les alcaloïdes, les terpènes et les composés polyphénoliques. Les polyphénols sont en effet doués de multiples vertus thérapeutiques, pharmaceutiques, cosmétologiques et agroalimentaires : ils jouent un rôle très important, principalement, dans la lutte contre les cancers, les maladies cardiovasculaires et la péroxydation lipidique. Expliquant de ce fait leur grande utilisation dans la fabrication des médicaments. Ils interviennent aussi dans la protection des plantes contre les différentes attaques microbiennes (surtout fongiques) risquant de causer la perte d’une grande quantité de végétation. En cosmétologie, ces composés phénoliques sont de premier ordre grâce à leur grand pouvoir colorant et leur capacité à restituer et protéger les fibres du collagène. Notre contribution porte sur des polyphénols issus de deux plantes Rosmarinus officinalis et Vicia faba L . Des études phytochimiques basées principalement sur l’extraction, la chromatographie sur couche mince et la spectrophotométrie de ces composés nous permettent une approche de la structure moléculaire. Des testes antibactériens mettent en évidence l’action des flavonoides et des tannins contre Escherichia coli, Streptococcus sp et Proteus mirabilis qui sont des germes pathogènes responsables de plusieurs infections chez l’homme. Les tannins de Vicia faba L. prouvent leur action antinutritionnelle en précipitant in vitro différents composés organiques présents dans l’alimentation. Aspergillus niger et Penicillium sp sont testés sur des milieux à base de tannins pour essayer de démontrer leur aptitude à synthétiser la tannase capable de dégrader les tannins condensés. Enfin, des applications antiradicalaires nous confirment l’action des favonoides de Rosmarinus officinalis et des tannins de Vicia faba L. contre les radicaux libres.

Mots clés : Polyphénols Antibactériens Rosmarinus officinalis Vicia fabla L Etude phytochimique Antinutritionnels Antiradicalaires

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 20 mai 2014, mise à jour le 5 octobre 2018