Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2013 → Inventaire et analyse bio systématique de la famille des Pamphagidae (Orthoptera, Caelifera) de l’Est algérien

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2013

Inventaire et analyse bio systématique de la famille des Pamphagidae (Orthoptera, Caelifera) de l’Est algérien

Benkenana Naima

Titre : Inventaire et analyse bio systématique de la famille des Pamphagidae (Orthoptera, Caelifera) de l’Est algérien

Auteur : Benkenana Naima

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Doctorat 2013

Résumé
Neuf stations du Nord Est de l’Algérie ont été suivies pendant trois ans, ce qui a permis de recenser 16 espèces d’acridiens de la famille des Pamphagidae. Le Parc National de Belezma, situé près de la ville de Batna, apparaît être la station la plus riche pour cette famille, avec dix espèces. Il est à noter que Paracinipe sulphuripes, seulement connu de Djelfa, a été rencontré à Belezma, montrant une relation inattendue entre ces 2 régions, en dépit de leur fort éloignement (280 Km). A l’intérieur du complexe Pamphagus djelfensis, une nouvelle espèce est décrite, P. batnensis Benkenana& Petit, facilement reconnaissable par des caractères de l’épiphalle. Nous montrons que les étages méditerranéens semi-aride avec hiver frais et subhumide avec hiver froid correspondent aux conditions les plus favorables pour cette famille. Le régime alimentaire de dix espèces de criquets de la famille des Pamphagidae a été étudié. L’analyse des épidermes végétaux contenus dans les fèces a permis de déterminer toutes les espèces consommées, par comparaison avec une épidermothèque de référence construite à partir de la flore des sites. Toutes les espèces sont polyphages, mais le pourcentage des Poaceae est variable selon les criquets. Les plus fortes proportions de Poaceae ont été trouvées chez Tmethis et Ocneridia qui sont donc considérées comme ambivores. Chez les Pamphagus du groupe djelfensis, la composition des plantes consommées est homogène pour les 3 espèces et on observe une sous-consommation des Poaceae : ils sont considérés comme forbivores. Nous avons également comparé la présence des Fabaceae dans les fèces par rapport à leur abondance sur le terrain, et O. volxemii est la seule espèce évitant cette famille. Le répertoire des sensilles du labre a été étudié dans les deux sexes de chaque espèce. Quand l’effet de la taille du labre est déduit, on trouve que les espèces forbivores présentent un nombre supérieur de sensilles A1, A2 et A3 (mais pas A10) à ce que l’on observe chez les espèces ambivores. La catégorie des A10 est plus abondante chez les Pamphagidae que chez les Acrididae, où le régime graminivore est dominant, suggérant un rôle particulier pour les sensilles A10.

Mots clés : Pamphagidae Pamphagus régime alimentaire sensilles Algérie diet sensilla Algeria جرد للنظام

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 21 mai 2014, mise à jour le 5 octobre 2018