Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2006 → Isolement et identification de moisissures productrices de protéases à partir de milieux extrêmes. Extraction et étude des propriétés de la protéase produite

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2006

Isolement et identification de moisissures productrices de protéases à partir de milieux extrêmes. Extraction et étude des propriétés de la protéase produite

Dendouga Wassila

Titre : Isolement et identification de moisissures productrices de protéases à partir de milieux extrêmes. Extraction et étude des propriétés de la protéase produite

Auteur : Dendouga Wassila

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Magister 2006

Résumé
48 souches différentes sont isolées à partir de quatre échantillons naturels prélevés de Sebkha d’El-Mghair. L ’ étude de l ’ activité protéolytique produite sur les laits gélosés à trois concentration en lait écrémé 10%, 20% et 30% a montré que 6 souches ont donné des zones d’hydrolyse très faibles (<2mm), alors que 9 souches ont donné des zones d’hydrolyse ayant des diamètres variant entre 2 et 11mm. Parmi ces dernières, 5 souches (un diamètre > 5mm) ont été sélectionnées. L’ analyse chimique du lactosérum a montré sa richesse en sucres totaux (49,60 g/l), en particulier en lactose (39,67 g/l) ; en sels minéraux (7,37 g/l) et une carence en protéines (1,24 g/l). La production des protéases par les 5 moisissures sélectionnées a été réalisée sur deux milieux différents, le Czapec modifié et le lactosérum enrichi. Le dosage de l’activité protéolytique exocellulaire et endocellulaire montre que le lactosérum est un milieu favorable à la production des protéases par les espèces étudiées (autant que le Czapec), ce dosage montre également que la souche A 09 est la plus performante par rapport à sa production en protéase exocellulaire. Cette souche produit une activité de 4325 U à pH acide contre 2683 U pour Geotrichum sp B 12 à pH neutre et 3918 U et 3176 U pour les deux autres espèces d’Aspergillus A 39 et A 34 respectivement, tous les deux à pH alcalin. Stachybotrys C 01 donne la plus faible activité sur les deux milieux. L’identification de la souche la plus performante a révélé qu’il s’agit de l’espèce Aspergillus niger. La protéase acide produite par cette dernière est extraite en deux opérations ; précipitation au sulfate d’ammonium à 85% et dialyse. L’extrait donne un rendement de 46% et un taux de purification supérieur à 8. L’étude cinétique de la protéase acide d’A. niger 09(A) isolé a donné une Vm 5,6 = µg/ml/min et un KM = 0,01g/ml. Sa température optimale varie entre 45 et 50°C avec un pH optimum de 4,0. Elle garde 30% de l’activité totale à 90°C pendant 30 min.

Mots clés : Milieux poreux Lactosérum Aspergillus Niger Protéase Moisissures protéolytiques Lait gélosé

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 21 mai 2014, mise à jour le 3 octobre 2018