Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2011 → La valorisation nutritionnelle des margines et de leur impact sur la réduction de la méthanogénèse ruminale chez l’ovin

Université Constantine 1 (ex Mentouri) 2011

La valorisation nutritionnelle des margines et de leur impact sur la réduction de la méthanogénèse ruminale chez l’ovin

Leulmi Nassima

Titre : La valorisation nutritionnelle des margines et de leur impact sur la réduction de la méthanogénèse ruminale chez l’ovin

Auteur : Leulmi Nassima

Université de soutenance : Université Constantine 1 (ex Mentouri)

Grade : Magister 2011

Résumé
La margine est un sous-produit agricole obtenue par centrifugation ou sédimentation de l’huile après le pressage de l’olive. Elle est généralement déversée dans la nature en l’état. Ce qui engendre un impact négatif sur l’environnement dû à son pouvoir d’inhiber le développement des plantes et de certains microorganismes. Dans ce contexte, cette étude a pour but de valoriser ce sous-produit dans l’alimentation animale en déterminant sa fermentescibilité par le microbiote ruminal, comparativement au foin de vesce avoine (substrat temoin). Les résultats de l’analyse chimique révèlent que les margines sont riches en sucres totaux (39,91%) et apparaissent pauvres en élément minéraux (1,99%). L’analyse phytochimique montre la richesse des margines en phénols totaux (7,2%) et en tanins totaux (4,5%). Par contre, elles contiennent une très faible quantité en tanins condensés (0,89%). Les résultats de la production de gaz montre que les margines possèdent un potentiel nutritif appréciable. La production de gaz totale, engendrée par la dégradation anaérobie de ce substrat, bien qu’inférieure (P < 0,05) à celle du témoin (foin de vesce-avoine). Le profil fermentaire de dégradation des margines in vitro s’oriente vers une production accrue en dioxyde de carbone (CO2), favorable à une production d’acides propionique et butyrique (sources majeures d’énergie pour les ruminants). La cinétique de biodégradation du contenu phénolique des margines, en absence et en présence de PEG, montre la capacité du microbiote ruminal à dégrader les phénols totaux et les phénols simples des margines. Les résultats de la biodégradation anaérobie des margines indiquent un potentiel d’utilisation comme supplément dans l’alimentation des ruminants. De plus, la biodégradation de son contenu phénolique par le microbiote ruminal permet d’adapter ce procédé biologique pour la détoxification des margines. En outre, elle laisse envisager l’utilisation de ce résidu comme additif alimentaire dans les rations des ruminants pour la réduction de la méthanogénèse ruminale.

Mots clés : Margines valeur nutritive composés phénoliques microbiote ruminal biodégradation anaérobie. Biologie

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 22 mai 2014, mise à jour le 5 octobre 2018