Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2013 → Forme urbain et environnement thermo aéraulique en climat chaud est sec : Cas du ksar Ghardaïa dans le Sahara algérien.

Ecole nationale supérieure d’architecture (2013)

Forme urbain et environnement thermo aéraulique en climat chaud est sec : Cas du ksar Ghardaïa dans le Sahara algérien.

Kitous Nadia

Titre : Forme urbain et environnement thermo aéraulique en climat chaud est sec : Cas du ksar Ghardaïa dans le Sahara algérien.

Auteur : Kitous Nadia

Université de soutenance : Ecole nationale supérieure d’architecture

Grade : Doctorat 2013

Résumé
Notre travail a pour objectif la caractérisation des microclimats urbains et vise à explorer l’effet d’une topographie complexe et des formes urbaines compactes et irrégulières sur les mécanismes d’écoulement d’air dans les rues canyons, examiner l’effet de ces phénomènes sur l’environnement thermique et les conditions de confort en extérieur durant le cycle journalier et enfin, aboutir à des recommandations les urbanistes et architectes. La vieille ville de Ghardaïa, située dans la partie Nord du Sahara Algérien, est retenue comme cas d’étude. Édifiée sur une colline, l’établissement traditionnel se caractérise par une structure urbaine très compacte représentative des villes à climat chaud et sec. Cette morphologie est d’un intérêt particulier pour l’étude des paramètres influant les modèles d’écoulements d’air en milieu urbain.Cinq campagnes de mesure des principaux paramètres climatiques agissant sur le confort thermique ont été réalisées entre juin 2003 et août 2006 à travers les rues du Ksar. Les principaux résultats ont révélé la présence de mouvements d’air particulièrement importants même dans les rues très compactes. L’analyse des données a montré que les mouvements d’air dans les rues étaient fortement liés aux conditions prévalant au-dessus des toits, lesquels étaient dépendants de l’exposition au vent des versants. En outre, deux modèles d’écoulements fondamentalement différents ont été identifiés en fonction de la longueur de la rue et de son type de profil : un important phénomène de canalisation le long de la rue longue et des écoulements tridimensionnels hypothétiques dans la rue canyon courte et la rue asymétrique. Les résultats ont également révélé l’effet des rues courbes et des passages couverts sur les mouvements d’air.Enfin, les conclusions de cette recherche confirment les études précédentes sur l’effet de la morphologie urbaine (géométrie de la rue,son orientation ainsi que les protections horizontales) dans la réduction du stress thermique d’été dans les villes du désert. Elles soulignent également l’importance de l’action du vent sur l’environnement thermique et les conditions de confort durant les saisons d’hiver et d’été

Mots clés : Climat chaud est sec, thermo aéraulique, Forme urbain

Version intégrale

Page publiée le 23 mai 2014, mise à jour le 9 octobre 2018