Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2003 → Etude des possibilités de la réutilisation des eaux de drainage dans la cuvette d’Ouargla

Ecole nationale supérieure d’hydraulique (ENSH) 2003

Etude des possibilités de la réutilisation des eaux de drainage dans la cuvette d’Ouargla

Touil Youcef

Titre : Etude des possibilités de la réutilisation des eaux de drainage dans la cuvette d’Ouargla.

Auteur : Touil Youcef

Etablissement de soutenance : Ecole nationale supérieure d’hydraulique (ENSH)

Grade : Magister 2003

Résumé
Dans la cuvette d’Ouargla, l’exploitation irrationnelle de l’eau et l’utilisation d’un système d’irrigation basé sur les méthodes de submersion entraînent d’énormes pertes d’eau par infiltration rejoignant les couches sous-jacentes. De plus, les rejets des eaux usées d’une manière anarchique et sans traitement contribuent considérablement à la contamination et l’alimentation supplémentaire de la nappe phréatique. Dans ce travail, nous avons procédé à une vérification des limites de la palmeraie, une caractérisation des sols et des eaux de drainage ont été effectués ; et des solutions à ce problème sont proposées. Les sols des palmeraies ont une texture sableuse limoneuse. Ils sont généralement perméables et légèrement alcalins ; de salinité très variable. Quant aux sables de dunes et aux sables grossiers, ce sont des sols alcalins, avec une salinité faible ; composés essentiellement de quartz. La salinité des eaux de drainage varie dans le temps et dans l’espace, avec des écarts considérables. La consommation réelle de la palmeraie est nettement inférieure aux besoins nécessaires. Un schéma de drainage a été proposé, et consiste à faire un reprofilage des anciens drains et d’orienter leurs rejets vers le drain principal. Ainsi, en assurant ces conditions nous aurons un débit important qui provoque une remontée considérable de la nappe. Pour y remédier, une étude de traitement et d’épuration de ces eaux a été effectuée en vue de leur réutilisation. La technique d’épuration proposée se base sur l’utilisation des anciennes techniques, il s’agit de l’utilisation d’une phase anaérobique (fosse septique) et une phase anaérobique (filtration sur sable de dune local). Le sable de dune présente des caractéristiques très favorables pour son utilisation comme filtre. Toutefois l’étude expérimentale va justifier le choix de cette technique ; pour cela nous avons procédé à la réalisation d’un prototype et à la mesure des paramètres suivant : la DBO5, la DCO, la CE et le pH. Une deuxième technique de traitement consiste à dessaler les eaux de drainage. Pour cela nous avons procédé au dimensionnement d’une station de traitement par osmose inverse.

Mots clés : Drainage ; eau ; cuvette ; Ouargla ; réutilisation

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 30 mai 2014, mise à jour le 25 septembre 2018