Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → Etude des étiages et des débits de base au Nord-Ouest de l’Algérie

Ecole nationale supérieure d’hydraulique (ENSH) 2013

Etude des étiages et des débits de base au Nord-Ouest de l’Algérie

MEHAIGUENE Madjid

Titre : Etude des étiages et des débits de base au Nord-Ouest de l’Algérie

Auteur : MEHAIGUENE Madjid

Université de soutenance : Ecole nationale supérieure d’hydraulique (ENSH)

Grade : Doctorat 2013

Résumé
Les régimes hydrologiques des débits d’étiage sont essentiels pour un développement efficace des outils de la gestion des ressources en eau, en particulier dans les régions sollicitées par la combinaison d’un climat sec et d’une demande excessive en eau, tels que les bassins de la Méditerranée. Plusieurs efforts ont été déployés par des chercheurs scientifiques dans la prévision des caractéristiques des débits d’étiage dans des bassins non jaugés. L’objectif principal recherché est de trouver les modèles et les outils qui nous aident à prévoir les étiages sous climat méditerranéen et semi-aride. Pour ce faire, nous avons tenté de mettre (en vue) les principaux facteurs qui conditionnent les débits d’étiages dans la région du Nord Ouest de l’Algérie. Les objectifs de notre étude sont :  Présentation de la région objet de l’étude et des différentes méthodes utilisées pour l’extraction des caractéristiques morpho-métriques et hydrographiques des bassins à l’aide des modèles numériques de terrain.  Examiner les conditions climatiques et hydrologiques essentielles par l’étude du comportement des différents paramètres qui commandent le changement du régime des écoulements extrêmes avant d’aborder l’étude proprement dite des étiages à l’aide de méthodes directes et indirectes mises à notre disposition par nos prédécesseurs.  Nous mettrons l’accent sur la description des formations superficielles et leurs organisations spatiales. Nos efforts porteront également sur les propriétés des sols et des sous-sols (facteurs géologiques et hydrogéologiques) pour cerner les problèmes liés à l’infiltration et à la recharge des aquifères.  Application d’un procédé de décomposition d’un hydrogramme pour séparer le débit de base du débit total, de quantifier les valeurs d’IEB pour chaque station de la base de données examinées.  Délimitation des régions homogènes en utilisant l’Analyse en Composantes Principales (ACP) et l’analyse k-means.  Evaluation des relations régionales indépendantes et globales entre l’indice de l’IEB et les caractéristiques climatiques, morphométriques et géologiques du bassin versant.

Présentation (ENSH)

Page publiée le 31 mai 2014, mise à jour le 2 mai 2018