Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Mali → Gestion des eaux usées domestiques dans le district de Bamako. Cas de la commune V

Institut universitaire du développement territorial (Mali) 2012

Gestion des eaux usées domestiques dans le district de Bamako. Cas de la commune V

KONATE Sidiki

Titre : Gestion des eaux usées domestiques dans le district de Bamako. Cas de la commune V

Auteur : KONATE Sidiki

Université de soutenance : Institut universitaire du développement territorial Mali

Grade : Master 2012

Présentation

Face à l’ampleur et la diversité des problèmes liés à l’assainissement nous avons cru devoir interpeller les populations, les chercheurs et les décideurs politiques sur la gestion des eaux usées domestiques en commune V du district de Bamako.

Depuis quelques décennies l’assainissement dans les villes comme Bamako constitue un épineux problème. La production des déchets liquides a augmenté avec une telle envergure que les collectivités territoriales décentralisées et autres gestionnaires de la ville éprouvent de plus en plus de difficultés à gérer. La ville de Bamako produit en moyenne 3600m3/par jour.

Une forte concentration humaine en l’absence d’une efficacité politique d’évacuation des eaux usées pose le problème de l’insalubrité. Cette dernière a atteint le seuil critique, entrave l’essor de la qualité de notre cadre de vie.

Cette dégradation concerne Bamako en général et la Commune V en particulier, il en résulte l’absence d’un système d’évacuation efficace des eaux usées domestiques, artisanales (teintures) et pluviales occasionnent de nombreuses nuisances dans cette localité.

Le déversement de ces eaux usées dans les rues et dans les espaces publics contribue à la dégradation de l’environnement et de l’étouffement des populations. Il est nécessaire d’assainir la commune, en introduisant un système de gestion de ces eaux usées (évacuation, traitement, collecte).

Aussi, la gestion des eaux usées dans la Commune V, objet de notre étude, est elle devenue depuis un certain temps un enjeu communal.

Cette étude a été motivée par trois bonnes raisons : * Une justification sociale : le déficit d’accès à un assainissement correct constitue un facteur de risque important pour la santé publique. Cela touche notamment les groupes les plus fragiles ; * Une justification environnementale : fournir aux habitants de la Commune V un environnement de meilleure qualité, réduire la menace que représente le rejet incontrôlé des effluents, entre autres, sur les ressources en eau souterraine, et de surface, les ressources halieutiques ; * Une justification économique : le manque d’assainissement pèse directement sur la capacité de travail des habitants et sur leur dynamisme économique. Il est clair que pollution et tourisme font mauvais ménages. A ce titre, l’assainissement comporte un taux de retour intéressant sur l’investissement.

Lien vers la thèse (mémoire on line)

Page publiée le 3 juin 2014, mise à jour le 8 décembre 2015