Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Analyse des conditions de mise en marché de la production de pomme dans la province du Haouz : cas du cercle d’Asni (Maroc)

Institut agronomique et vétérinaire Hassan II (2012)

Analyse des conditions de mise en marché de la production de pomme dans la province du Haouz : cas du cercle d’Asni (Maroc)

RABAH Imane

Titre : Analyse des conditions de mise en marché de la production de pomme dans la province du Haouz : cas du cercle d’Asni (Maroc)

Auteur : RABAH Imane

Etablissement de soutenance : Institut agronomique et vétérinaire Hassan II

Grade : Ingénieur en agronomie. Option : économie et gestion 2012

Résumé
Dans le cadre du pilier II du Plan Maroc Vert et pour adapter le Plan Agricole Régional de Marrakech-Tensift-Al Haouz aux spécificités territoriales, un projet visant le développement de la filière pomme au Haut-Atlas occidental à été initié par la Direction Provinciale de l’Agriculture de Marrakech. Ce projet prévoit la valorisation des pommes produites dans sa zone d’action moyennant l’installation à Asni d’une unité frigorifique censée répondre à un besoin accru de stockage et de conditionnement de cette production. Ce travail se propose d’analyser les conditions de mise en marché des pommes produites dans la zone d’action de ce projet, y compris les facteurs qui influencent leur qualité, notamment les conditions de production et de conservation. Pour ce faire, nous avons conduit des enquêtes auprès d’un échantillon de 40 producteurs et animé six focus groupes constitués de collecteurs et de producteurs locaux. Les données recueillies nous ont permis de déduire que les charges de production renseignent sur l’itinéraire technique adopté et ainsi, sur la productivité et la qualité des pommes produites. Elles nous ont montré aussi que sous la contrainte de leur besoin en trésorerie, les 3/4 des producteurs vendent leur production sur pied. Et ceux qui pratiquent le stockage le font principalement en mode traditionnel qui engendre des pertes considérables en quantité et en qualité. Nous avons également analysé le rôle du collecteur dans la commercialisation des pommes et conclut que son intervention devrait être mieux organisée. La réponse à la problématique des sources et des difficultés de financement des producteurs permettrait, certainement, de mieux cerner les goulots d’étranglement à la production et de dégager les voies susceptibles d’en améliorer les performances en quantité et en qualité.

Mémoire on line

Page publiée le 8 juin 2014, mise à jour le 13 janvier 2018