Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2006 → La vallée du Forquilha : multi-usages et stratégies de gestion de l’eau dans le Nordeste semi-aride (Ceara - Brésil)

Institut des Régions Chaudes (Irc) Sup Agro Montpellier (2006)

La vallée du Forquilha : multi-usages et stratégies de gestion de l’eau dans le Nordeste semi-aride (Ceara - Brésil)

Ribeyre Delphine

Titre : La vallée du Forquilha : multi-usages et stratégies de gestion de l’eau dans le Nordeste semi-aride (Ceara - Brésil)

Auteur : RIBEYRE D.

Etablissement de soutenance : Institut des Régions Chaudes (Irc) Sup Agro Montpellier

Diplôme : Diplôme d’Ingénieur en Agronomie Tropicale, option GSE. 2006

Résumé
Le projet Pingo d’Agua de forage de puits tubulaires a été implanté dans la vallée du Forquilha. Elle est représentative du Sertão, zone semi-aride du Nordeste brésilien, de par ses conditions climatiques et sa société rurale basée sur principalement sur l’élevage. Les résultats de cette étude, conduite avec le CIRAD, sont basés sur des enquêtes et des questionnaires auprès des familles de la vallée et d’acteurs extérieurs. L’approvisionnement en eau se fait, pour les multiples usages, à partir de nombreuses ressources, choisies selon des critères précis (qualité, accès, distance). Les puits du projet ont amélioré la qualité et la quantité d’eau disponible pour les usages humains ; ils ont aussi permis le développement de l’irrigation dans les communautés situées en aval. Dans cette zone aride, il existe des règles locales de gestion de l’eau. Elles s’appliquent principalement au niveau des familles et des communautés. Avec l’irrigation, de nouveaux problèmes se posent : augmentation des besoins en eau et de la salinité de la nappe alluviale. Afin d’éviter des conflits entre l’amont et l’aval, entre les irrigants et les autres usagers, mais aussi pour prévenir la dégradation de la qualité de l’eau, la mise en place d’une gestion prenant en compte les 18 communautés du bassin versant est nécessaire. L’expérience d’un comité de bassin n’a pas fonctionné par manque de résultats rapides et concrets. Par contre, l’organisation du lâcher d’eau d’un açude (petit barrage) montre le début d’une organisation entre l’amont et l’aval qui pourrait être l’esquisse d’une véritable concertation

Sujet : Ressource en eau ; Gestion des ressources ; Utilisation de l’eau ; Eau potable ; Pollution ; Méthode d’irrigation ; Culture pluviale ; Sécheresse ; Salinité ; Communauté rurale ; Participation communautaire Brésil - Nordeste, Ceara

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Page publiée le 10 juin 2014, mise à jour le 23 décembre 2017