Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2006 → High-risks for the farmers of a semi-arid region of South India : to what extent can organic farming help the farmers in Veereianadoddi and the surrounding villages in southern Karnataka ?

Institut des Régions Chaudes (Irc) Sup Agro Montpellier (2006)

High-risks for the farmers of a semi-arid region of South India : to what extent can organic farming help the farmers in Veereianadoddi and the surrounding villages in southern Karnataka ?

Loosemore Nancy

Titre : High-risks for the farmers of a semi-arid region of South India : to what extent can organic farming help the farmers in Veereianadoddi and the surrounding villages in southern Karnataka ?

Les risques pour les paysans d’une région semi-aride de l’Inde du Sud : jusqu’où une agriculture biologique intégrée peut-elle venir en aide aux paysans de Veereianadoddi et des villages autour, dans le Sud du Karnataka ?

Auteur : Loosemore Nancy

Etablissement de soutenance : Institut des Régions Chaudes (Irc) Sup Agro Montpellier

Diplôme : Diplôme d’Agronomie Tropicale) 2006

Résumé
La Révolution Verte a eu des revers en Inde. De ce fait, Green Foundation et d’autres organisations font la promotion de l’agro-biologie et aident les paysans à se défaire des dépendances aux intrants externes et aux fournisseurs. Cette étude de six mois évalue les besoins et possibilités d’agriculture biologique intégrée autour de Veereianadoddi (Bangalore Rural District, Karnataka). Les caractéristiques biophysiques, évolutions historiques et pratiques agricoles de la zone furent déterminées par enquêtes de terrain et entretiens avec des paysans. Une classification des paysans fût ensuite élaborée, pour comprendre leurs situations, aspirations et contraintes. Depuis environ 30 ans seulement, les intrants externes sont utilisés dans cette zone semi-aride reculée. Beaucoup de paysans produisent principalement l’alimentation de la famille, grâce au très répandu système de cultures associées " éleusine et inter-cultures ". Progressivement, certains ont vu leur situation changer avec l’accès à l’irrigation. Aujourd’hui, d’importantes différences d’accès à la terre, l’eau et d’autres formes de capital reflètent des inégalités précédentes et demeurent liées aux divisions de caste. Toutes les familles n’ont pas les mêmes envies et possibilités de suivre les recommandations de Green Foundation, vu les différences de situation économique et de fonctionnement d’exploitation. La disponibilité à long terme en eau et en sol de qualité requiert la poursuite des projets de Green Foundation. Cependant, d’autres projets sont nécessaires pour soutenir les paysans dépendants de petites surfaces en culture pluviale. Par ailleurs, les problèmes de nombreuses familles dépassent le cadre d’action de Green Foundation et demandent l’intervention d’autres acteurs du développement rural.

Sujet : Zone semi-aride ; Culture en mélange ; Éleusine ; Culture pluviale ; Pratique culturale ; Structure agricole ; Structure de production ; Projet de développement ; Agriculture biologique ; Évaluation de projet ; Enquête sur exploitations agricoles ; Évaluation de l’impact

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 10 juin 2014, mise à jour le 23 décembre 2017