Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 1999 → Etude de l’impact des mécanismes bio-géochimiques sur le bilan de l’alcalinité des sols submergés. Cas d’un sol sableux de l’Office du Niger- Mali

Institut des Régions Chaudes (Irc) Sup Agro Montpellier (1999)

Etude de l’impact des mécanismes bio-géochimiques sur le bilan de l’alcalinité des sols submergés. Cas d’un sol sableux de l’Office du Niger- Mali

Dicko M.K.

Titre : Etude de l’impact des mécanismes bio-géochimiques sur le bilan de l’alcalinité des sols submergés. Cas d’un sol sableux de l’Office du Niger- Mali.

Auteur : Dicko M.K.

Etablissement de soutenance : Institut des Régions Chaudes (Irc) Sup Agro Montpellier

Diplôme : DEA Sciences du sol, 1999/Diplôme d’Ingénieur en Agronomie Tropicale, 1999)

Résumé
Dans un contexte de riziculture irriguée par submersion (l’Office du Niger), l’étude des différentes formes d’alcalinité et celle des mécanismes qui peuvent l’influencer revêt une importance particulière. Cette étude a pour but de mettre en évidence les différents processus impliqués dans le bilan de l’alcalinité, qu’ils soient d’origine géochimi-que liés aux phénomènes d’oxydoréduction ou en relation avec la plante. L’expérimentation a consisté à suivre, à l’aide de deux dispositifs, l’évolution du pH, Eh, pCO2, ainsi que celle de la composition chimique de la solution du sol, de la lame d’eau et du complexe d’échange. Les observations suivantes ont été faites : · en présence d’une lame d’eau, des niveaux de potentiel redox très faibles ont été enregistrés (s’échelonnant de - 200 à - 300 mV) ; la pression partielle de gaz carbonique augmente d’autant plus qu’une culture existe. Ils sont indicateurs de l’attaque des oxydes métalliques et de la dissolution des minéraux alcalins contribuant ainsi, avec la dissolution des minéraux alcalins, à produire de l’alcalinité dans la solution du sol pouvant dé-passer 20 me/L. · en l’absence de lame d’eau, le sol est plus oxydant. Les minéraux alcalins précipitent et les cations bivalents sont désorbés du complexe d’échange afin de compenser leur diminution dans la solution du sol. Le milieu reste sodique. · l’évolution de l’alcalinité montre des tendances liées aux différents traitements (présence ou non d’une lame d’eau ou d’une culture de riz). Les changements chimiques observés révèlent l’existence de processus producteurs d’alcalinité (sources), tels que l’augmentation du taux de gaz carbonique par l’activité biologique, la réduction des nitrates ; ou consommateurs d’alcalinité (puits), tels que la diffusion vers la lame d’eau des ions bicarbonates ou des ions sodium désorbés depuis le complexe d’échange. Il convient de prendre en compte l’ensemble de ces processus et de quantifier plus précisément leur impact sur le bilan de l’alcalinité.

Sujet : Sol sableux ; Sol irrigué ; Propriété physicochimique du sol ; Alcalinité ; Alcalinisation ; Ph du sol ; Zone aride ; Zone semi-aride ; Expérimentation en laboratoire ; Mali

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 10 juin 2014, mise à jour le 16 décembre 2017