Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2012 → Contribution à l’étude de la désertification dans la zone steppique de la wilaya de Tlemcen (Algérie) : cas de la commune de Sidi Djilali

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM-CIHEAM) 2012

Contribution à l’étude de la désertification dans la zone steppique de la wilaya de Tlemcen (Algérie) : cas de la commune de Sidi Djilali

Bouizem A.

Titre : Contribution à l’étude de la désertification dans la zone steppique de la wilaya de Tlemcen (Algérie) : cas de la commune de Sidi Djilali

Auteur : Bouizem A.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes (IAMM-CIHEAM)

Diplôme : Mémoire (Master of Science) 2012

Résumé
La désertification, ou la dégradation des terres, caractérise toute la steppe Algérienne et plus récemment la wilaya de Tlemcen. Ce phénomène, qui affecte de grandes étendues, y est d’autant plus prononcé que le climat est aride, avec des périodes de sécheresse de plus en plus longues et des sols pauvres, très vulnérables à l’érosion. Sur le plan socio-économique, la précarité des conditions de vie des populations rurales les pousse à surexploiter les ressources naturelles. A ces contraintes naturelles, s’ajoute aujourd’hui la dégradation continue du couvert végétal et de la fertilité des sols, constamment sollicités pour satisfaire les besoins des populations en terres de culture, en bois et en ressources fourragères pour le cheptel. Le niveau du processus de désertification est apprécié par plusieurs indicateurs exprimant la dégradation du couvert végétal, exprimée par la perte de biodiversité, les défrichements pour la recherche de nouvelles terres de cultures, l’augmentation du cheptel, les incendies et l’urbanisation. Un ensemble d’interviews et de sorties ont été effectués dans la zone steppique de la commune de Sidi Djilali. 45 éleveurs de cette zone ont été enquêtés afin d’analyser les changements apparus au cours des dernières décennies en termes de superficies agricoles, de cheptel, de mode de vie pastoral et d’exploitation des parcours steppiques. Pour mieux tenir compte des aspects anthropiques, nous avons collecté des informations sur les activités économiques rurales et sur le niveau de vie dans les steppes de la wilaya afin de préciser le rôle des évolutions socio-économiques dans les processus de dégradation, et en particulier le rôle de l’élevage. Enfin, les aspects de lutte contre la désertification sont développés à travers l’inventaire des actions récentes de l’Etat en matière de petits projets de développement de la steppe et de lutte contre la désertification.

Mots-clés : DESERTIFICATION ; STEPPE ; PASTORALISME ; TERRE DE PATURAGE  ; PARCOURS ; DEGRADATION DE L’ENVIRONNEMENT ; SECHERESSE ; EFFECTIF DU CHEPTEL ; ELEVAGE ; ALGERIE ; TLEMCEN

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 11 juin 2014, mise à jour le 17 novembre 2017