Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2011 → Transformations et perspectives de développement des économies agricoles des états fragiles : contribution à l’analyse socio-économique et institutionnelle des systèmes agropastoraux du district de Roy-e-Doab en Afghanistan

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM-CIHEAM) 2011

Transformations et perspectives de développement des économies agricoles des états fragiles : contribution à l’analyse socio-économique et institutionnelle des systèmes agropastoraux du district de Roy-e-Doab en Afghanistan

Sene A.P.

Titre : Transformations et perspectives de développement des économies agricoles des états fragiles : contribution à l’analyse socio-économique et institutionnelle des systèmes agropastoraux du district de Roy-e-Doab en Afghanistan

Auteur : Sene A.P.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes (IAMM-CIHEAM)

Diplôme : Master of Science 2011

Résumé
Les systèmes agro-pastoraux en Afghanistan évoluent depuis plus d’une décennie entre conflits et crises naturelles (sécheresse, hiver rigoureux, fortes chutes de neiges, inondations). L’Afghanistan est classé comme un état fragile caractérisé par une instabilité politique et institutionnelle en dépit du processus de reconstruction lancé depuis la chute du régime taliban en 2001. La présente étude, réalisée dans la zone de Roy-e-Doab avec l’ONG Solidarités et le groupe URD, a montré que le processus de reconstruction économique et institutionnelle de l’Etat afghan demeure un challenge au niveau local qui est en partie lié aux pouvoirs locaux eux-mêmes déconnectés du pouvoir central. De plus, les différentes crises que la zone a connu (guerre, sécheresse) ont profondément transformé l’organisation sociale des sociétés rurales de Roy-e-Doab ainsi que leurs systèmes de production. En fonction de la sévérité de la crise, les stratégies et mécanismes d’adaptation vont de la migration à la décapitalisation, avec comme conséquence une augmentation du nombre de sans terres alors que les grands propriétaires terriens accumulent terres et biens. A cela s’ajoute depuis 2003, à Roy-e-Doab, un changement d’assolement avec l’introduction du pavot comme culture de rente et comme stratégie de survie des communautés locales. La centralisation des biens de production (terre et cheptel) aux mains d’une catégorie d’exploitants constitue ainsi un obstacle majeur pour l’efficacité et l’impact des projets de développement dans la région et en Afghanistan en général.

Mots-clés : SYSTEME AGROPASTORAL ; COMMUNAUTE RURALE ; ORGANISATION SOCIOECONOMIQUE ; SYSTEME DE PRODUCTION ; CRISE ; ADAPTATION AU CHANGEMENT ; ENVIRONNEMENT SOCIOECONOMIQUE ; AFGHANISTAN

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 12 juin 2014, mise à jour le 17 novembre 2017