Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2013 → Analyse de la dynamique de la filière lait en agriculture irriguée dans le périmètre du Brahmi à Bou Salem (Gouvernorat de Jendouba, Tunisie)

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM-CIHEAM) 2013

Analyse de la dynamique de la filière lait en agriculture irriguée dans le périmètre du Brahmi à Bou Salem (Gouvernorat de Jendouba, Tunisie)

Ziadi S.

Titre : Analyse de la dynamique de la filière lait en agriculture irriguée dans le périmètre du Brahmi à Bou Salem (Gouvernorat de Jendouba, Tunisie)

Auteur : Ziadi S.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes (IAMM-CIHEAM)

Diplôme : Master of Science 2013

Résumé
Cette étude a été réalisée dans le cadre du projet EAU4Food mis en oeuvre par le CIRAD et l’INRGREF au sein du gouvernorat de Jendouba en Tunisie et plus précisément au niveau du périmètre public irrigué du Brahmi à Bou Salem. Compte-tenu des potentialités en matière d’élevage bovin et de production laitière dans le gouvernorat de Jendouba, cette étude a pour objectif de réaliser le diagnostic de la filière laitière dans cette région afin de comprendre son développement, les comportements et les stratégies des acteurs en matière d’organisation et de coordination. Malgré l’intervention massive de l’Etat dans le secteur laitier, ce dernier reste encore fragile et souffre de plusieurs problèmes. En premier lieu, l’élevage est pratiqué en majorité par de petites exploitations agricoles dont les capacités d’investissement dans l’amélioration de l’activité laitière sont limitées. Au niveau de la transformation industrielle, nous avons aussi constaté un problème de gestion de la production laitière durant la période de haute lactation, ce qui conduit à des refus d’achat de ce qui est alors considéré comme une surproduction. Les résultats montrent que les relations entre les acteurs ne sont pas encore développées dans le sens d’une véritable coopération. Les contrats sont, dans la majorité des cas, orales. La qualité microbiologique du lait colporté est médiocre.

Mots-clés : PRODUCTION LAITIERE ; EXPLOITATION LAITIERE ; ACTEUR ; FILIERE ; COORDINATION ; CONTRAT ; COUT DE PRODUCTION ; LAIT ; EVALUATION ECONOMIQUE ; INDUSTRIE LAITIERE ; PERIMETRE IRRIGUE ; TUNISIE ; JENDOUBA

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 12 juin 2014, mise à jour le 14 novembre 2017