Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2000 → Contribution à l’analyse du projet de suivi de gestion des exploitations agricoles dans le périmètre de Loukkos (Maroc)

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM-CIHEAM) 2000

Contribution à l’analyse du projet de suivi de gestion des exploitations agricoles dans le périmètre de Loukkos (Maroc)

Nhari R.

Titre : Contribution à l’analyse du projet de suivi de gestion des exploitations agricoles dans le périmètre de Loukkos (Maroc)

Contribution to the monitoring project analysis of farm management in the Loukkos area (Morocco)

Auteur : Nhari R.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes (IAMM-CIHEAM)

Diplôme : Master of Science 2000

Résumé
Dans le cadre du projet de suivi de gestion des exploitations agricoles, mis en place en 1991, cette recherche analyse la pertinence des conseils délivrés aux agriculteurs par rapport à leurs besoins et leurs attentes. Pour cela, elle se base sur des enquêtes et des entretiens réalisés avec l’équipe du Centre de gestion des exploitations agricoles (CGEA). Une nouvelle démarche de gestion de type ’interactive’ basée sur l’ agriculteur et ses projets à partir de l’outil de simulation de l’exploitation agricole Quatre Vents a ensuite été testée sur les membres du CGEA. L’étude des attitudes des agriculteurs a révélé d’une part un niveau de connaissances très bas et une compréhension limitée des méthodes du CGEA, ainsi que non adéquation du conseil à leurs besoins et d’autre part, l’existence d’une forte corrélation entre le statut juridique de la terre, l’âge de l’agriculteur, son niveau d’instruction, l’agent d’encadrement et l’attitude de l’agriculteur vis-à-vis du conseil. A l’exception des besoins techniques des agriculteurs favorables au conseil, les agriculteurs ont déclaré que la quasi-totalité de leurs besoins restent non satisfaits. L’étude des pratiques de gestion des agriculteurs a montré qu’ils n’utilisent pas les documents comptables, restitués par le CGEA, pour gérer leurs exploitations et prendre des décisions. Il existe une forte corrélation entre l’attitude vis-à-vis du conseil et l’utilisation des différents outils et instruments de gestion. En effet, les agriculteurs favorables au conseil, ont souvent recours à des outils et des méthodes simples pour gérer leur exploitation agricole contrairement à ceux qui y sont indifférents ou défavorables. La démarche testée montre que pour impliquer l’agriculteur dans une démarche de gestion, il faut que cette dernière soit centrée sur ses projets et ses besoins

Mots-clés : MAROC ; LOUKKOS ; GESTION DE L’EXPLOITATION AGRICOLE ; EVALUATION DE PROJET ; CONSEILLER AGRICOLE ; COMPORTEMENT DES AGRICULTEURS ; AIDE A LA DECISION ; DIAGNOSTIC ; ENQUETE SUR EXPLOITATIONS AGRICOLES ; SIMULATION

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 15 juin 2014, mise à jour le 4 décembre 2017