Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 1999 → Le rôle des centres de travaux agricoles dans le développement local et perspectives d’avenir : cas du centre de Midar DPA de Nador, Maroc

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM-CIHEAM) 1999

Le rôle des centres de travaux agricoles dans le développement local et perspectives d’avenir : cas du centre de Midar DPA de Nador, Maroc

Ben Amara J.

Titre : Le rôle des centres de travaux agricoles dans le développement local et perspectives d’avenir : cas du centre de Midar DPA de Nador, Maroc

The role held by agricultural labour centres in local development and future prospects : case of the Midar DPA centre of Nador, Morocco

Auteur : Ben Amara J.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes (IAMM-CIHEAM)

Diplôme : Master of Science (MS) 1999

Résumé
Cette étude a pour objectif d’identifier les voies possibles d’amélioration du fonctionnement des centres de travaux agricoles pour le développement agricole et rural. En effet, cette analyse révèle une inadéquation entre les attributions de ces centres et leurs nouvelles missions, une discordance entre les compétences des agents et leurs fonctions ainsi qu’une faible mobilisation des acteurs locaux. En effet, nos investigations montrent que les agriculteurs, par leur rejet des innovations proposées et les techniciens, par le manque de moyens et l’absence de méthodologie efficace, réagissent négativement aux interventions des centres de travaux. Pour pallier ce dysfonctionnement, une restructuration de ces organismes est proposée. A cet effet, nous adoptons une démarche visant à redéfinir le rôle des centres de travaux en fonction des attentes des agriculteurs et des impératifs du développement agricole et rural. Notre stratégie passe par une intégration de l’ensemble des acteurs du développement basée sur les principes de participation dans un cadre contractuel, par une formation continue des vulgarisateurs leur permettant d’acquérir de nouvelles compétences et par une formation et une organisation des agriculteurs ainsi qu’une redynamisation des organisations professionnelles existantes pour les préparer à prendre en charge leur propre développement

Mots-clés : MAROC ; NORD ; OFFICE AGRICOLE ; VULGARISATION ; CONSEILLER AGRICOLE ; COMPORTEMENT DES AGRICULTEURS ; ORGANISATION PROFESSIONNELLE AGRICOLE ; GESTION PARTICIPATIVE ; FORMATION ; POLITIQUE AGRICOLE

Présentation (Catalogue MeditAgri)

Page publiée le 16 juin 2014, mise à jour le 4 décembre 2017