Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2008 → La gestion des eaux par bassins-versants face aux défis des transferts inter-bassins dans le Nordeste brésilien : cas du projet de Transposição du Rio São Francisco

Institut des Régions Chaudes (Irc) Sup Agro Montpellier (2008)

La gestion des eaux par bassins-versants face aux défis des transferts inter-bassins dans le Nordeste brésilien : cas du projet de Transposição du Rio São Francisco

Rouveirolles Quentin

Titre : La gestion des eaux par bassins-versants face aux défis des transferts inter-bassins dans le Nordeste brésilien : cas du projet de Transposição du Rio São Francisco

Auteur : Rouveirolles Quentin

Etablissement de soutenance : Institut des Régions Chaudes (Irc) Sup Agro Montpellier

Diplôme : Diplôme d’Ingénieur en Agronomie Tropicale, option GSE. (2008)

Résumé
Le Nordeste brésilien est caractérisé par l’aridité du climat de sa zone intérieure. Ce trait est renforcé par la fréquence des sécheresses. Ces données ont depuis longtemps marqué les politiques régionales de la Couronne portugaise puis des différentes formes de gouvernement brésilien. Des systèmes de régulation hydrique monarchique portugais à la mise en place des principes de la gestion intégrée des ressources hydriques selon la loi fédérale de 1997, le fait semi aride a toujours compté dans les formulations des politiques de l’eau du Brésil. La solution des grands projets hydrauliques, comme dans beaucoup d’autres pays, est évoquée de manière récurrente. Celui du transfert des eaux du São Francisco a été la trame de fond de deux siècles de projets (barrages, canaux, périmètres irrigués) souvent connus sous le nom "d’industrie de la sécheresse". Le président Lula ne se distingue donc pas de ses prédécesseurs sur ce choix mais sur sa volonté sans faille à mettre en place son projet. Le projet actuel, comme beaucoup de ses prédécesseurs, comporte des incohérences sur les plans techniques, économiques, sociaux et institutionnels. Ces lacunes conjuguées à la rigidité du processus politique qui accompagne la mise en place de ce projet révèlent une inadéquation entre les apports du projet et les besoins des bénéficiaires annoncés. Ce processus a toutefois permis de conforter l’émergence d’une société civile plus active et plus organisée dans les débats. Un retour de l’industrie de la sécheresse est cependant possible et contredit la mise en place d’une gestion intégrée, participative et décentralisée des eaux au Brésil.

Sujet : Bassin versant ; Aménagement de bassin versant ; Aménagement hydraulique ; Périmètre irrigué ; Gestion des eaux ; Gestion intégrée ; Irrigation ; Méthode d’irrigation ; Projet de développement ; Politique de développement ; Évaluation de projet ; Étude de cas ; Brésil - Nordeste, rio sao francisco

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 17 juin 2014, mise à jour le 25 décembre 2017