Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2002 → Analyse critique des actions entreprises au Cap Vert en matière de lutte contre la désertification et de conservation des eaux et des sols et plus particulièrement de l’expérience du projet de développement de l’agriculture et de l’élevage à assise commun

CNEARC (Montpellier) 2002

Analyse critique des actions entreprises au Cap Vert en matière de lutte contre la désertification et de conservation des eaux et des sols et plus particulièrement de l’expérience du projet de développement de l’agriculture et de l’élevage à assise commun

Barry O.

Titre : Analyse critique des actions entreprises au Cap Vert en matière de lutte contre la désertification et de conservation des eaux et des sols et plus particulièrement de l’expérience du projet de développement de l’agriculture et de l’élevage à assise commun

Auteur : Barry O.

Etablissement de soutenance : CNEARC (Montpellier, FRA)

Diplôme : Master NATURA VOPA 2002

Résumé
Suite à des sécheresses successives, le Cap Vert se trouve face à une situation hydrique délicate. Le Projet de Développement de l’Agriculture et de l’Elevage à Assise Communautaire (PRODAP) mis en place par l’Etat en 1990 essaie de faire participer la population de façon plus active dans ses démarches de lutte contre la désertification et la conservation des eaux et des sols. Faisant suite à des projets de lutte très dirigistes, le PRODAP, en plus d’employer les agriculteurs dans ses grands travaux, permet à ceuxci de s’impliquer dans ses travaux et d’en tirer des bénéfices directs à court et moyen termes. Ainsi, des murettes, des terrasses, des banquettes, et autres ouvrages ont été formés sur des parcelles privées et ont donné des résultats satisfaisants Les actions menées par le PRODAP servent plusieurs objectifs : la conservation des eaux et des sols, l’amélioration de la production agricole, l’augmentation du potentiel fourrager et l’amélioration des systèmes de production animale. De plus, le PRODAP agit en incitant les producteurs à s’organiser pour une meilleure gestion de leurs ressources agropastorales. Des actions du PRODAP nous avons pu tirer plusieurs enseignements : v il ne faut pas faire la distinction entre activités d’appui à l’amélioration des systèmes de production et actions de lutte contre la désertification à proprement dites ; v la lutte contre la désertification et la conservation des eaux et des sols ne sont que des secteurs d’activité pour l’amélioration des systèmes de production, et non des finalités ; v les actions de lutte contre la désertification et la conservation des eaux et des sols ne peuvent participer à un développement durable que lorsqu’elles contribuent à la fois à la sécurité économique des ménages et au renforcement de l’organisation sociale de la communauté.

Sujet : Projet de développement ; Paysannerie ; Participation ; Dégradation de l’environnement ; Gestion des ressources ; Structure agricole ; Structure de production ; Cap Vert

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 18 juin 2014, mise à jour le 23 mars 2017