Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2010 → Durabilité des systèmes d’élevage bovin laitier en Algérie : cas de la plaine de la Mitidja

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM-CIHEAM) 2010

Durabilité des systèmes d’élevage bovin laitier en Algérie : cas de la plaine de la Mitidja

Benhacine R.

Titre : Durabilité des systèmes d’élevage bovin laitier en Algérie : cas de la plaine de la Mitidja

Auteur : Benhacine R.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes ((IAMM-CIHEAM)

Diplôme : Master of Science 2010

Résumé
En Algérie, l’offre laitière est fournie essentiellement par un secteur industriel fortement tributaire des marchés mondiaux en matières premières de recombinaison, alors que la production domestique ne couvre que 40 % des besoins de consommation. Cette faible valorisation est moins caractérisée sur des zones dites potentielles, ou bassins laitiers à l’instar de la plaine de la Mitidja dont l’intégration au segment de transformation reste la plus élevée au niveau national. L’objectif global de cette étude est de parvenir à des modèles de représentation explicatifs de la diversité des exploitations laitières bovines, par une typologie structurelle et la mise en relation avec des indicateurs agroenvironnementaux et socioéconomiques dans un contexte régional. Une analyse de ces exploitations par la mobilisation d’indicateurs sur les échelles agro-écologique, socio-territoriale et économique, a permis d’appréhender leur durabilité par un essai d’évaluation selon une approche globale par la méthode des Indicateurs de la Durabilité des Exploitations Agricoles (IDEA) sur un échantillon de cinquante exploitations réparties dans cette zone de plaine sublittorale. Des résultats obtenus donnent une valeur limitante à l’échelle socio territoriale. A l’échelle agro-écologique, les indicateurs sur les pratiques, permettent une appréciation sur une moindre consommation d’intrants mais sur des performances nuancées entre groupes d’exploitations. Pour le volet économique, les exploitations affichent des performances notables sur la viabilité, l’autonomie financière mais plus faiblement sur l’indicateur de sensibilité aux aides, notamment pour les exploitations les moins diversifiées.

Mots-clés : EXPLOITATION LAITIERE ; BOVIN LAITIER ; DURABILITE ; INDICATEUR ENVIRONNEMENTAL ; SYSTEME DE PRODUCTION ; METHODE ; INDICATEUR DE DEVELOPPEMENT DURABLE ; EVALUATION ; MITIDJA ; ALGERIE

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 19 juin 2014, mise à jour le 27 décembre 2017