Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2009 → Comprendre l’agriculture familiale pour mieux accompagner les maraîchères de Badoudou, au Sénégal

Irc Montpellier SupAgro (2009)

Comprendre l’agriculture familiale pour mieux accompagner les maraîchères de Badoudou, au Sénégal

Dudons Benjamin

Titre : Comprendre l’agriculture familiale pour mieux accompagner les maraîchères de Badoudou, au Sénégal

Auteur : Dudons Benjamin

Etablissement de soutenance : Irc Montpellier SupAgro

Diplôme : Master of Science Natura "Acteurs du Développement Rural" (ADR) 2009

Résumé
Caritas Kaolack souhaite mieux connaître les dynamiques agraires d’un village qu’elle souhaite encadrer. Elle désire y développer une nouvelle approche afin d’être plus efficace dans l’accompagnement des paysans. Badoudou est un village situé dans la région naturelle du Sine Saloum au Sénégal. La zone est à l’image du pays qui subit une régression régulière de la pluviométrie depuis les grandes sécheresses des années 1970. De plus, Les agriculteurs sénégalais doivent faire face à une démographie qui explose dans un contexte défavorable, conséquence de la crise arachidière. Badoudou bénéficie d’un écosystème influencé par la mangrove avec des ressources naturelles variées mais le village peine à se développer. Caritas est une des seules institutions à vouloir s’y investir. Les enjeux se situent autour de l’accompagnement et de la formation des ruraux. Pour catalyser ces enjeux, l’étude privilégie une approche globale des exploitations agricoles. L’ONG part du principe que l’activité maraîchère peut impulser l’ensemble des systèmes de production. Pour déterminer les interventions à mener, l’approche systémique est combinée avec la recherche co active de solution. Le village est analysé sous l’angle géographique puis historique. Sept types d’exploitations sont dégagés. Élément marquant, le maraîchage symbolise le potentiel important de la diversification en cours. L’identification des préoccupations des maraîchères est suivie d’une réflexion participative en groupe. Une solution est avancée concernant le problème de la divagation des animaux qui détruisent les cultures. Il s’agit de réaliser une clôture étanche englobant l’ensemble des périmètres. L’impact sur le système maraîchage et les effets positifs sur les exploitations sont conséquents. Cependant, Caritas doit être conscient des limites de la sécurisation des bas fonds en accompagnant le projet de près. L’étude répond aux objectifs fixés et vérifie les hypothèses affichées. Néanmoins, des propositions sont faites pour résoudre les préoccupations non traitées. Réaliser le projet de sécurisation des périmètres revient à soutenir l’ensemble des agriculteurs mais en particulier les plus défavorisés.

Sujet : Exploitation agricole familiale ; Gestion de l’exploitation agricole ; Exploitation maraîchère ; Enquête sur exploitations agricoles ; Sénégal - Sine saloum

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 19 juin 2014, mise à jour le 26 décembre 2017