Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2004 → Diagnostic agraire de la vallée de Doab en Afghanistan

CNEARC ESAT (Montpellier) ; ISAB (Beauvais) 2004

Diagnostic agraire de la vallée de Doab en Afghanistan

ROBIN G.

Titre : Diagnostic agraire de la vallée de Doab en Afghanistan

Auteur : ROBIN G.

Etablissement de soutenance : CNEARC ESAT (Montpellier) ; ISAB (Beauvais)

Diplôme : Ingénieur en Agriculture de l’ISAB 2004

Résumé
L’Afghanistan est un pays essentiellement rural dont les systèmes agricoles, autrefois ouverts au niveau local et régional, se sont fortement fermés sur eux-mêmes au cours de l’annexion soviétique dans les années 80. Cette situation s’est accentuée avec la guerre civile puis la sécheresse de 19992001 ce qui a affaibli considérablement la sécurité alimentaire et économique de la population rurale. L’intervention de Solidarités dans le district de Roy-e Doab en 2001 dans un contexte d’urgence, a dans un premier temps consisté à distribuer des semences et des vivres mobilisés par l’aide internationale. Depuis, le contexte a changé et le programme d’aide élaboré par Solidarités se termine. L’ONG souhaite continuer son action dans le cadre d’un nouveau programme actuellement en cours de rédaction. Ce diagnostic agraire doit lui permettre de mieux comprendre la situation particulière de la région et lui donner des éléments pour faire évoluer sa méthode de travail. Le blé et les légumineuses fourragères sont traditionnellement cultivés et autoconsommés dans la vallée de Doab et associés à un élevage d’animaux de trait, de transport et à un cheptel ovin exploité pour la vente. Ce système de production traditionnel d’ordinaire plutôt résilient n’a pas résisté à la dernière crise qui a combiné une sécheresse sans précédent et un isolement politique et économique de la vallée. La situation a considérablement évolué depuis lors. Des cultures nouvelles apparaissent dont les finalités sont diverses : le pavot à opium pour son aspect lucratif, les pommes de terre et les oignons qui pourraient être à terme commercialisés, les légumes et les fruits pour diversifier l’alimentation des familles. Les exploitations agricoles de la vallée sont organisées au sein d’une société très complexe et structurée dans laquelle le contrôle de l’eau et de la terre joue un rôle central. L’accès à ces deux ressources permet la constitution de systèmes de production basés sur une production agricole pluviale et irriguée et sur le pastoralisme. Suite à un incident survenu au cours du stage (une voiture de l’ONG Goal a explosé sur une mine), nous avons du modifier la zone d’étude initiale. Nous avons alors choisi de mettre en seconde ligne les enjeux liés au partage de l’eau et d’étudier prioritairement la relation entre la disponibilité en terre et en main d’oeuvre dans les exploitations agricoles. Les déséquilibres observés entre ces deux ressources nécessitent différentes formes de réajustement dont le métayage est la plus courante. Cette grande diversité de situations doit être gardée à l’esprit de tous les acteurs de l’ONG pour bien orienter et structurer leurs actions.

Sujet : Système de culture ; Opium ; Légume ; Structure agricole ; Structure de production ; Sécurité alimentaire ; Gestion des ressources ; Gestion foncière ; Utilisation traditionnelle ; Enquête sur exploitations agricoles ; Afghanistan - Doab, vallée

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 20 juin 2014, mise à jour le 21 décembre 2017